• Mention légale

    Ce document est protégé par le Code de la propriété intellectuelle et ses dispositions sur les droits d’auteur. La SCS Primum Non Nocere détient l’exclusivité de ces droits. Toute reproduction, représentation ou diffusion par quelque moyen que ce soit est interdite et constitue le délit de contrefaçon.

Qualité de l’air intérieur : un enjeu majeur de santé publique

Qualité de l’air intérieur : un enjeu majeur de santé publique

L’air intérieur est aussi pollué que l’air extérieur. Les pollutions liées aux activités des occupants, aux équipements, aux matériaux de construction, de rénovation, de décoration, d’ameublement, l’entretien, la maintenance, le nettoyage, les pesticides,.. sont les déterminants de la qualité de l’air intérieur. 

Les enjeux de la mesure de la qualité de l’air intérieur ? Ce sont les impacts sur la santé et notamment celle des nourrissons, des enfants et des femmes enceintes : le SBM (syndrome bâtiment malsain), l’asthme, les allergies, l’hypersensibilité bronchique, les MCS (Hyper Sensibilité Chimique Multiple) , les maladies respiratoires et cardiaques, les cancers,… et les impacts économiques liés aux soins de ces pathologies.

Préserver une bonne qualité d’air intérieur c’est préserver la santé des salariés

La Réglementation

  • Les obligations des employeurs face aux mesures de prévention, d’analyse et de mesures.
  • Le Plan Santé au Travail (PST 2010 – 2014) et l’exigence des plans de prévention aux agents chimiques, aux CMR, aux nanoparticules.
  • Les dispositions du décret N° 2011-321 du 23 mars 2011.

Les Préconisations utiles

  • Prendre en considération l’étiquetage COV (Composés Organiques Volatils) des produits d’ameublement et de décoration
  • Adopter un nouveau « critère de choix » dans la politique d’achats
  • Opter pour des matériaux exempts de nanoparticules
  • Privilégier les produits éco-labellisés pour les produits d’entretien et de maintenance
  • Réglementer une ventilation des locaux pour une « bonne » qualité d’air intérieur

Olivier TOMA – Primum Non Nocere

  • Voir les commentaires

Ads

Vous pourriez aimer aussi

L’Air intérieur sous haute surveillance

La qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public dispose désormais d’un ...

Les méfaits d’une mauvaise QAI enfin démontrés.

Une nouvelle étude qui conforte notre combat incessant pour la Qualité de l’Air Intérieur. ...