• Mention légale

    Ce document est protégé par le Code de la propriété intellectuelle et ses dispositions sur les droits d’auteur. La SCS Primum Non Nocere détient l’exclusivité de ces droits. Toute reproduction, représentation ou diffusion par quelque moyen que ce soit est interdite et constitue le délit de contrefaçon.

Attention aux fausses allégations « Biodégradable » sur les produits ménagers !

Attention aux fausses allégations « Biodégradable » sur les produits ménagers !

Primum Non Nocere, dans le cadre des diagnostics développement durable réalisés chez ses clients, évalue le risque chimique. Nous avons constaté que certains produits ménagers sont étiquetés « Biodégradables » alors qu’ils contiennent des substances dangereuses et persistantes dans l’environnement. Retrouvez ici le courrier envoyé à la DGCCRF sur le sujet.

 

 

Attention aux fausses allégations « Biodégradable » sur les produits ménagers !Direction générale de la concurrence,
de la consommation et de la répression des fraudes – DGCCRF
Madame Virginie BEAUMEUNIER
Directrice Générale
139, rue de Bercy
75 572 Paris Cedex 12

Béziers, le 9 mars 2018

Lettre ouverte – Allégation « biodégradable » sur les produits ménagers

Madame la Directrice Générale,

L’agence Primum Non Nocere®, spécialisée en Responsabilité Sociétale des Organisations et Santé a été créée il y a 8 ans sous l’impulsion des professionnels des secteurs sanitaires et médico-sociaux concernés par l’application concrète de stratégies de développement durable au sein de leurs organisations et des préoccupations émergentes autour des questions de santé environnementale.

Dans le cadre de notre accompagnement, nous proposons une évaluation du risque chimique et des produits d’entretien plus particulièrement. Nous avons constaté que certains produits, sans labellisation spécifique, comportent des allégations relatives à la biodégradabilité du produit. Or, ceux-ci contiennent souvent du methylisothiazolinone et du benzisothiazolinone classés toxiques, cancérigènes et dangereux pour l’environnement à long terme (H400 et H410 selon la règlementation SGH).

C’est le cas notamment du produit commercialisé sous la marque « Mini Mir Multi usages » par la société Henkel, qui contient ces deux agents dangereux et particulièrement persistants dans l’environnement, mais qui mentionne contenir des « agents lavants biodégradables ».

Nous somme surpris que la règlementation concernant l’étiquetage de ces produits ne soit pas plus stricte sur les allégations de biodégradabilité du produit. Ces informations trompeuses mettent en danger des personnes de bonne foi croyant utiliser des produits sains pour l’environnement et non dangereux pour leur santé.

Le MIT (methylisothiazolinone) est aujourd’hui interdit dans les cosmétiques. L’utilisateur est en droit de se demander pourquoi cette susbtance dangereuse n’est pas interdite également dans les produits ménagers, plus encore quand on sait que ces produits sont utilisés quotidiennement par les agents chargés de l’entretien des établissements que nous accompagnons.

Nous nous tenons à votre disposition pour en discuter plus amplement.

Nous vous prions d’agréer, Madame, l’expression de notre haute considération.

Olivier TOMA

Fondateur

  • Voir les commentaires

Ads

Vous pourriez aimer aussi

Les industriels du médicament sont-ils perfectibles ? (épisode 1)

Les industriels du médicament sont-ils perfectibles ? (épisode 1)

L’industrie des médicaments est un atout majeur pour la santé de l’économie française et ...

Les industriels du médicament sont-ils perfectibles ? (épisode 3)

Les industriels du médicament sont-ils perfectibles ? (épisode 3)

Dernier volet de cette saga des industriels du médicaments sont-ils perfectibles? comment peuvent-ils agir? ...

Le 3ème plan Cancer

Le 3ème plan Cancer

Communiqué de presse, C2DS – Février 2014 Le 3ème plan cancer est lancé, il ...