Biodiversité : L’appel de Barbara Pompili.

    La reconnaissance de projets pour 2016 dans le cadre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité fait l’objet d’un appel de Barbara Pompili.

    Quel est l’objet de cet appel ?

    La préservation et la reconquête de la biodiversité, enjeux planétaires majeurs, telles que prévues   dans la Stratégie Nationale de la France pour la Biodiversité 2011-2020.

    Il s’agit maintenant de mobiliser l’ensemble de la société. D’où l’appel de Barbara Pompili aux collectivités, entreprises, associations, fédérations professionnelles,  à faire connaître leurs projets en faveur de la biodiversité; en particulier ceux qui, intégrant la Stratégie Nationale de la Biodiversité, recevront une mise en valeur particulière.

    Capacité d’innovation des acteurs, volonté de participation toutes et de tous  à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité et de ses priorités, marquaient les projets déposés les années précédentes pour un appel à reconnaissance.

    Aujourd’hui que la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été adoptée et que la Stratégie Nationale pour la Biodiversité dans le Code de l’environnement y est incluse, un nouvel appel à projets pour l’année 2016 s’imposait. D’où celui de Barbara Pompili.

    Ainsi les candidats doivent-ils remettre leur projet avant le 30 septembre prochain.
    Les meilleures initiatives en faveur de la biodiversité  seront sélectionnées  à l’automne 2016.

     » Quelques exemples de projets reconnus les années précédentes :

    • Sensibilisation des usagers d’autoroutes grâce à des panneaux didactiques sur la biodiversité du site traversé ;
    • Soutien à une expédition de recherche et de sensibilisation à la préservation des coraux ;
    • Mobilisation de  « 65 millions d’Observateurs » pour favoriser la prise en compte de la biodiversité par l’ensemble des citoyens à travers les sciences participatives. »

    Faut-il rappeler ici avec insistance que pour nous santé et biodiversité ont toujours été intimement liés ?

    Et que, par conséquent, le secteur de la santé pose un acte véritable de santé publique en  s’engageant dans la protection et la promotion de la biodiversité ?

    Qu’on lui doit déjà de nombreuses initiatives en la matière telles que l’installation de ruches sur les toits d’établissements de santé, la pratique de l’éco-pastorage, la chasse aux phyto-sanitaires agressifs, etc ?

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    http://politiquedesante.fr/2014/10/24/lalerte-de-wwf-sur-le-declin-de-la-biodiversite-nous-interpelle-tous/

    http://politiquedesante.fr/2014/10/08/sante-biodiversite/

    http://politiquedesante.fr/2016/08/09/ruches-en-ehpad/

     

    • Voir les commentaires

    Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

    message *

    • nom *

    • mail *

    • site *

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi