Les climatiseurs, pourvoyeurs de GES.

    Les climatiseurs, pourvoyeurs de GES.

    Hits: 108

    Selon le rapport de synthèse sur les émissions et les politiques de refroidissement du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), des réductions de 210 à 460 milliards de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) peuvent être obtenues au cours des quatre prochaines décennies grâce à des actions visant à améliorer l’efficacité énergétique de l’industrie du refroidissement et la transition vers des réfrigérants respectueux du climat.

    Cet effort pourrait entrer dans le cadre de l’application de l’amendement de Kigali au Protocole de Montréal. Les signataires étaient convenus de réduire la production et l’utilisation de gaz fluorés – hydrofluorocarbures (HFC) – ce qui provoquerait ainsi jusqu’à 0,4° C de réchauffement climatique en moins d’ici 2100.

    Importance du refroidissement pour protéger des vagues de chaleur

    Le refroidissement est indispensable pour protéger les communautés les plus vulnérables aux vagues de chaleur, mais aussi les vaccins et les aliments frais et assurer un approvisionnement énergétique stable et des économies productives. La pandémie de COVID-19 a mis en lumière la nécessité de déployer rapidement les vaccins sensibles à la température, dans le monde entier. Le confinement obligeant les gens à rester chez eux pendant de longues périodes constitue un problème de santé dans de nombreux pays chauds.

    Cependant, la demande croissante de refroidissement contribue de manière significative au changement climatique. Ce phénomène est dû aux émissions de HFC, de CO2 et de carbone noir provenant de l’énergie, principalement à base de combustibles fossiles, qui alimente les climatiseurs et autres équipements de refroidissement.

    Pour certains les progrès en matière de refroidissement efficace et respectueux du climat constituent une excellente opportunité pour les gouvernements d’orienter les plans massifs de relance économique après la crise sanitaire et économique liée au COVID-19. En améliorant l’efficacité du refroidissement, ils peuvent réduire le besoin de nouvelles centrales électriques, diminuer les émissions et faire économiser de l’argent aux consommateurs. Ce nouveau rapport donne aux décideurs politiques des indications précieuses pour les aider à relever le défi du refroidissement mondial », déclare le Directeur exécutif de l’AIE.

    Il y aurait 3,6 milliards d’appareils de réfrigération dans le monde !

    Mais si le refroidissement était fourni à tous ceux qui en ont besoin – et pas seulement à ceux qui peuvent se le permettre – il faudrait jusqu’à 14 milliards d’appareils de refroidissement d’ici 2050.

    On se demande comment faisaient nos grands-pères et pères qui ne disposaient que de glacières rudimentaires. Quand ils en avaient.

    D’après les experts, le doublement de l’efficacité énergétique de la climatisation d’ici 2050 réduirait le besoin de 1.300 gigawatts de capacité de production d’électricité supplémentaire pour répondre à la demande aux heures de pointe – l’équivalent de toute la capacité de production d’électricité provenant du charbon en Chine et en Inde en 2018. À l’échelle mondiale, le doublement de l’efficacité énergétique des climatiseurs pourrait permettre d’économiser jusqu’à 2.900 milliards de dollars d’ici 2050, rien qu’en réduisant les coûts de production, de transport et de distribution de l’électricité.

    Autres avantages : un meilleur accès à des systèmes de refroidissement vitaux, une amélioration de la qualité de l’air et une réduction des pertes et des déchets alimentaires, selon le rapport de l’AIE

    Et de décliner les options politiques disponibles pouvant faire du refroidissement un élément des solutions en matière de climat et de développement durable dont nous vous indiquons les éléments essentiels ci-dessous :

    1. Ratification et mise en œuvre universelles de l’amendement de Kigali et d’initiatives telles que la Cool Coalition et l’Engagement de Biarritz pour une action rapide en matière de refroidissement efficace
    2. Plans d’action nationaux de refroidissement dans le cadre de l’accord de Paris ;
    3. L’élaboration et mise en œuvre de normes minimales de performance énergétique et étiquetage de l’efficacité énergétique pour améliorer l’efficacité des équipements ;
    4. La promotion des codes de construction visant à réduire la demande de réfrigérant et de refroidissement mécanique
    5. Campagnes visant à mettre fin au dumping de produits nocifs pour l’environnement
    6. Chaînes du froid durables pour réduire les pertes de denrées alimentaires

    Une dernière observation : de nouvelles études démontrent que « l’aérosolisation » en milieu clos est effective. En d’autres termes, dans les lieux clos, il faut éviter les ventilateurs, éviter autant que faire les climatisations, aérer, et porter des masques.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    LIENS:


    https://climatisation.ooreka.fr/astuce/voir/111052/la-climatisation-ecologique

     Pour choisir un climatiseur

    http://www.developpementdurable.org/2019/reduire-consommation-clim.htm

     Quelques conseils utiles

    https://www.edf.gp/nos-conseils/astuce-pour-reduire-votre-consommation-en-climatisation-1

     Miser sur la climatisation solaire ?

    https://reporterre.net/La-climatisation-solaire-l-arme-ecolo-contre-la-canicule

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    KEEP A BREAST : une poitrine si précieuse

    Hits: 22“Keep a Breast” (KABE) est une association loi 1901 créée en 2008. Sa ...

    Le Giec publie la feuille de route des politiques climatiques.

    Hits: 4Le 5e rapport du Giec est un cri d’alarme. Comme les 4 précédents….. ...