Consommateurs et perturbateurs endocriniens : ce que dit la loi

    Consommateurs et perturbateurs endocriniens : ce que dit la loi

    Obligation d’information des consommateurs sur la présence des perturbateurs endocriniens

     

    La loi du 10 Février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire pose une obligation d’information à destination des consommateurs sur la présence de perturbateurs endocriniens.  

    L’amendement porté à cette loi prévoit en effet que le fabricant informe le consommateur de la présence avérée ou simplement présumée de perturbateurs endocriniens. Si cette obligation semble déjà forte, le législateur va encore plus loin en imposant aux produits qui présentent un risque d’exposition particulier d’informer de la présence de perturbateurs endocriniens suspectés. Cette dernière contrainte vise en particulier les bisphénols, après que les résultats de l’étude Esteban « indiquent que la population est continuellement exposée à ces bisphénols ».  

    Si l’information sur la présence de perturbateurs endocriniens se fera par voie électronique, un pictogramme « déconseille aux femmes enceintes » devra toutefois être apposé sur les produits dangereux.   

    Ces dispositions entreront en vigueur au 1er janvier 2022.

    Obligation d’information présence PE

    Mathilde Sejalon – Juriste

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Encore un peu de pesticides dans votre salade… ?

    Une enquête EXPPERT (EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens) conduite par « Générations Futures » ...

    suppression des PE dans les cantines à Strasbourg

    Les dons alimentaires aux associations et la restauration

    Les dons alimentaires aux associations et la restauration Gaspillage alimentaire : un problème, des solutions. ...