• Mention légale

    Ce document est protégé par le Code de la propriété intellectuelle et ses dispositions sur les droits d’auteur. La SCS Primum Non Nocere détient l’exclusivité de ces droits. Toute reproduction, représentation ou diffusion par quelque moyen que ce soit est interdite et constitue le délit de contrefaçon.

Café-santé : l’épuisement professionnel au travail : « Mieux comprendre pour prévenir »

Café-santé : l'épuisement professionnel au travail : "Mieux comprendre pour prévenir"

Le rendez-vous mensuel sur la santé et l’environnement

Vendredi 13 Avril 2018 / 8h à 9h 

 

Café-santé : l'épuisement professionnel au travail : "Mieux comprendre pour prévenir"

Le syndrome d’épuisement professionnel (ou « burn out syndrom » est défini par l’Organisation mondiale de la santé comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».  Il s’agit d’un état d’épuisement mental induit par des situations de stress professionnel causées par une motivation excessive. Ce déséquilibre entre la capacité d’absorption d’un indivdu et la charge imposée par la situation de travail et l’environnement de travail, se manifeste en trois étapes : l’épuisement émotionnel, le désinvestissement de la relation à l’autre et la diminution du sens de l’accomplissement et de la réalisation de soi.

C’est un syndrome qui affecte tous les secteurs, cependant certains secteurs sont plus exposés. Le secteur médico-social est l’un des trois secteurs qui concentre près de la moitié des cas d’affections psychiques.

20% de ces accidents ont été recensés en 2016 alors que ce secteur emploie 10% de ces salariés. Les maladies psychiques ont un impact économique significatif ; elles représentent 112 jours en moyenne d’arrêt de travail contre 65 jours en moyenne AT tout confondus.

Les affections psychiques étant souvent liées à plusieurs facteurs dont le milieu professionnel, la meilleure solution serait de rechercher des pistes de prévention adéquates. Le troisième Plan Santé au travail (2016 – 2020) qui constitue la feuille de route du gouvernement en matière de santé au travail entre 2016 et 2020 intègre une politique de  prévention des risques psychosociaux.  L’employeur a vis à vis du salarié une obligation de sécurité de résultat ce qui signifie qu’il doit tout mettre en œuvre pour assurer et garantir votre santé physique, mentale et prévenir des risques psychosociaux.

 

Primum non nocere s’engage auprès des établissements afin de les accompagner dans l’amélioration de leur démarche Développement durable qui intègre aussi tous les aspects sociaux y compris l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Le Café-Santé sera animé par :

Café-santé : l'épuisement professionnel au travail : "Mieux comprendre pour prévenir"Mireille TOGNITE,
Conseillère en Développement Durable

  • Voir les commentaires

Ads

Vous pourriez aimer aussi

CaféSanté #4 - Comment réduire le gaspillage alimentaire ?

CaféSanté #4 – Comment réduire le gaspillage alimentaire ?

Avant le 1er septembre 2016, « l’État et ses établissements publics ainsi que les collectivités territoriales ...

CaféSanté #6 - Micronutrition & Alimentation santé (Part 1)

CaféSanté #6 – Micronutrition & Alimentation santé (Part 1)

« Que ton alimentation soit ta première médecine » affirmait Hippocrate, il y a 5 siècles ...

CaféSanté #3 - L'eau, un enjeu pour l'humanité

CaféSanté #3 – L’eau, un enjeu pour l’humanité

Nous le savons l’eau est une ressource vitale et indispensable que nous devons préserver. ...