Silence ça pousse ! et A vos Fourneaux !

    Ces slogans vous rappellent des titres d’émissions de télévision ?

    Et pourtant, ils définissent à merveille les deux nouvelles recrues de Primum Non Nocere. En effet, pour chacune d’elles ces quelques mots raisonnent comme une passion,  fil conducteur de leur vie et qui les ont conduit à croiser la route de Primum.

    Mireille est née au Bénin, c’est là-bas et dès l’enfance que son goût pour les plantes éclot. Mireille sème sa vie bien organisée graine après graine.  Elle récolte les fruits de son labeur en obtenant un master en Agroenvironnement, et obtient ensuite un autre master en développement durable et RSE ce qui lui permet d’avoir une parfaite connaissance des questions liées à la qualité, la sécurité et l’environnement. C’est en ratissant large, en cumulant les expériences qu’elle a eu l’opportunité de participer à la mise en place d’actions concrètes d’amélioration pour respecter des normes en qualité et Environnement, basé sur un système d’un management qualité. Dans son quotidien, elle plante son âme de bénévole en intégrant l’association E-graine. Son objectif est de porter à maturation et à œuvrer auprès des entreprises pour la protection de l’environnement, la protection des consommateurs et des salariés et leur bien-être.  Elle cultive son art de vivre  entre le travail, le bénévolat, le sport, le vélo qu’elle pratique régulièrement, et le jardinage dont le rêve prend forme et sera comblé dès l’achat d’un citronnier.

     

    Luce fait de sa vie une véritable recette enchantée. Elle a pris les ingrédients nécessaires à la préparation de son avenir, une poignée de médico-social avec l’obtention de son Bac,  une louchée de formation en cuisine avec une alternance dans un restaurant, une pincée d’épicurisme et un soupçon d’évènementiel . Elle a commencé par faire mijoter tous ses acquis en devenant chef d’entreprise dans la restauration. Elle formait les professionnels à l’intégration d’une vision innovante de l’alimentation entre principes culinaires, santé et éthique. Elle a saupoudré le tout en menant également des programmes d’accompagnement organisationnels et managériaux en cuisine centrale pour optimiser le travail des équipes. Elle a laissé chauffer à feu doux son expertise professionnelle et sa pratique en développant une thérapie par la cuisine pour des publics  en grande difficulté cognitive : « La cuisinothérapie». Elle touille sa vie en profitant de ses deux enfants, de la salsa qu’elle croque avec plaisir, de ses amis… Quand on laisse le tout refroidir, on s’aperçoit que c’est la cuisine, les relations humaines, l’accompagnement vers un cercle vertueux qui motivent cette jeune femme pleine de peps.

     

    Retrouvez toute l’équipe de Primum Non Nocere

    Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

    Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
       
    Nouvel Utilisateur
    *Champ requis

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    L’Energie Positive dispose d’un nouveau label « Effinergie + »

    L’association Effinergie qui avait déjà créé le label « BBC-Effinergie » en 2007, adapté ensuite à ...

    Quand l’Hôtellerie-Restauration nous montre la voie du développement durable.

    Partons d’une constatation : concrètement, nos activités hospitalières (public-privé) consistent à créer des « ...