• Mention légale

    Ce document est protégé par le Code de la propriété intellectuelle et ses dispositions sur les droits d’auteur. La SCS Primum Non Nocere détient l’exclusivité de ces droits. Toute reproduction, représentation ou diffusion par quelque moyen que ce soit est interdite et constitue le délit de contrefaçon.

Fréquence de consommation d’aliments biologiques et risque de Cancer inversement proportionnels

Montpellier va parfumer ses trams ! Il nous reste la marche à pied…

Fréquence de consommation d’aliments biologiques et risque de Cancer inversement proportionnels.

L’Étude.

Une étude de cohorte prospective réalisée par NutriNet-Santé a porté sur la relation entre la consommation d’aliments biologiques et le risque de Cancer. Cette « association » offrirait-elle un lien significatif à l’observation ?

Il semblerait que oui.

L’étude de cohorte en population de 68 946 Français adultes, a mis en évidence une réduction significative du risque de cancer chez les gros consommateurs d’aliments biologiques.

Si ces résultats se confirment (pourquoi en serait-il autrement ?) on devine que la consommation d’aliments biologiques sera très encouragée auprès de la population pour la protéger des risques de cancer.

A contrario, une autre conclusion s’impose, au moins provisoirement : les produits alimentaires non « bio », c’est à dire la fabrication agro-alimentaire industrielle dans son ensemble, doit être considérée comme favorable, directement ou indirectement, à l’apparition d’un cancer chez le consommateur.

Et cette constatation ne peut laisser personne indifférent.

Peu d’études jusqu’ici avait porté sur l’association entre la consommation d’aliments biologiques et le risque de Cancer. C’est dire l’intérêt de celle qui vient d’être publiée et à laquelle nous vous renvoyons pour obtenir tous les détails utiles, l’article étant beaucoup trop technique pour que nous puissions le résumer valablement

https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-la-recherche/Veille-bibliographique/Nota-Bene-Cancer/Nota-Bene-Cancer-388/Dossier-PRE301/Association-of-frequency-of-organic-food-consumption-with-cancer-risk-Findings-from-the-nutrinet-sante-prospective-cohort-study

 

Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

 

  • Voir les commentaires

Ads

Vous pourriez aimer aussi

Le talc source de profits pour les Talibans

Le talc source de profits pour les Talibans

Le journal « Le Monde » révèle que les Talibans et l’Etat islamique (que les Américains ...

La santé des soignants doit devenir une priorité pour nos politiques

L’analyse de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) pour la France et du ...

Citoyens, consommez tranquilles : l'ARPP vous protège !

Citoyens, consommez tranquilles : l’ARPP vous protège !

Nous avons sollicité à plusieurs reprises cet organisme – qui se présente comme « Organisme ...