Glyphosate : des taux hors norme dans les urines de personnalités volontaires

    Glyphosayte : une trentaine de volontaires, parmi lesquels la chanteuse Emily Loizeau, la chroniqueuse Charline Vanhoenacker, le comédien et animateur Alex Vizorek et l’ancienne ministre socialiste de l’écologie Delphine Batho, se sont prêtés à l’expérience engagée par l’association « Générations Futures » qui consistait à débusquer la présence de ce pesticide, « cancérogène probable » selon l’OMS, dans leur urines.

    Cette expérience fait suite à la mise en évidence de la présence de perturbateurs endocriniens dans les cheveux de députés écologistes. En l’occurrence c’est le glyphosate qui était visé, la molécule active de l’herbicide Roundup produit par Monsanto, pesticide le plus utilisé au monde pour les besoins de l’agriculture. Si bien qu’on en trouve dans l’eau, dans l’air ou dans l’alimentation.

    Le rapport de Générations Futures montre que l’urine des volontaires choisis pour l’expérience présentent des taux de glyphosate de 1,25 microgramme par litre (µg/l) en moyenne, soit « 12,5 fois la concentration maximale admissible pour un pesticide dans l’eau .

    D’où la demande exprimée par l’association de voir appliquer le « principe de précaution » en stoppant la vente de ce pesticide, classé « cancérogène probable » depuis mars 2015 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Des mises en évidence précédentes

    Ces résultats ont été comparés avec ceux d’autres rapports afin de les crédibiliser. Par exemple à l’étude allemande Urinale, qui portait sur 2 000 volontaires, ou encore à celle menée sur 48 eurodéputés en mai 2016. Il apparaît ainsi que les concentrations en glyphosate mises en évidence dans ces précédents rapports, coïncident avec celles présentées par Générations futures, puisqu’elles obtiennent des taux moyens de 1,08 µg/l et 1,73 µg/l.

    Le blocage politique

    On utilise environ 800 000 tonnes annuelles de glyphosate dans le monde : une manne pour Monsanto bien sûr.  Les protestations ont beau s’amplifier, l’interdiction n’aboutit pas. Certes les réglementations européennes interdisent l’utilisation de pesticides « dès lors qu’ils sont considérés comme cancérogènes « certains » ou « probables ». C’est le cas du glyphosate qui, en 2015, a été classé cancérogène probable pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l’OMS.

    Mais il faut croire que les lobbyistes qui s’occupent de faire pression sur l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sont plus convaincants puisque ce fleuron technocratique affirmait l’inverse quelques mois plus tard. Bientôt suivi par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) venue au secours du glyphosate en affirmant « que les preuves n’étaient pas assez fortes pour l’incriminer« .

    Alors que dans le même temps, la justice américaine mettait en doute l’indépendance des travaux conduits par l’Agence américaine de protection de l’environnement, le directeur de Générations futures, ne mâchant pas ses mots, dénonçait « l’attitude criminelle » des institutions européennes : « Doit-on attendre de connaître les effets néfastes sur l’organisme pour agir ? Le doute doit bénéficier à la santé publique » ajoutait-il.

    On ne saurait mieux dire.

    Rappelons que cette cacophonie a permis à la Commission de prolonger de dix-huit mois l’autorisation de vente du glyphosate, en juin 2016, dans l’attente des conclusions de l’ECHA. Il faut donc craindre de voir le pesticide ré-autorisé à la vente lorsqu’une nouvelle proposition sera faite fin 2017.

    D’autre part un groupe de soixante ONG européennes ont lancé une vaste pétition afin d’obliger la Commission européenne à réviser la mise sur le marché des pesticides :

    Interdire le glyphosate et protéger la population et l’environnement contre les pesticides toxiques

    Nous la relayons avec plaisir :  https://act.wemove.eu/campaigns/ice-glyphosate-fr

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

    Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
       
    Nouvel Utilisateur
    *Champ requis

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Echecs au « Tout-Chimique »

    Nous avons relevé dans la presse spécialisée, une série d’articles qui nous font espérer ...

    film sur monsanto

    Participez à la réalisation du documentaire sur Monsanto : « Le juge et l’herbicide »

    Marie-Monique Robin (journaliste d’investigation indépendante) lance un appel à souscription pour son dernier film ...

    L’initiative des 1000 jours de l’OMS et le concept de DOHaD

    Le concept de DOHaD (l’origine développementale de la santé et des maladies) est né il ...