Grâce à l’IGAS, on pourra vraiment dire ” Le travail c’est la santé ! “.

    Hits: 7

    santé 3En effet, ce noble Institut s’est chargé d’une mission sur la santé au travail dans le cadre de son programme de travail 2012-2014.

    Sont particulièrement visées les interactions entre santé au travail, santé publique et santé environnementale. L’analyse s’effectuera à partir de quatre illustrations concrètes, puisées dans une revue de la littérature et d’entretiens principalement institutionnels.

    Nous ne pouvons vous détailler l’ensemble du projet d’étude mais seulement préciser les  quatre grands axes d’amélioration principaux qui ont ainsi été définis.

    1/ Mieux appréhender l’impact des conditions de travail sur la santé.

    En tenant compte du fait que les maladies cardio-vasculaires constituent un enjeu majeur de santé publique et de ce que la France est le pays d’Europe le plus touché par les addictions.

    2/ Etre attentif à l’évolution technique et organisationnelle du monde du travail

    Pour ce deuxième volet l’articulation se fera à partir de

    L’évolution des tchniques de production, et de

    L’évolution des organisations du travail

    3/ Veiller à ce que l’activité professionnelle n’aggrave pas des pathologies préexistantes

    4/ Utiliser le lieu de travail comme lieu de promotion de la santé

    Dans sa conclusion, la mission insiste sur

             la nécessité d’une mise en cohérence de l’action des pouvoirs publics au niveau national et local

             L’importance d’intégrer la santé au travail au sein des Projets Régionaux de Santé (PRS) tout en articulant ces derniers avec les Plans Régionaux de Santé au Travail (PRST). En effet, c’est bien le moins qu’on puisse faire.

    De plus elle émet les recommandations suivantes :

             Le sujet de l’entreprise comme lieu de promotion de la santé devrait pouvoir être débattu dans le cadre des CHSCT

             La santé au travail devrait être identifiée parmi les priorités de la future Stratégie nationale de santé et des plans de santé publique.

    Pour notre part, nous rappellerons que c'est le Secteur de la Santé lui même qui a le triste record des accidents du travail et des taux de suicide. Aussi, considérer les lieux de travail comme un milieu de promotion de la santé est, non seulement un très bel objectif, mais un facteur de notre politique de santé que nous ne pouvons plus ignorer ou relativiser.
     Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE 
    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    La Cour des Comptes s’intéresse à la vaccination.

    Hits: 17La Cour des Comptes n’est pas très contente en matière de vaccination (entre ...

    Les Champs Electromagnétiques à l’index de l’INRS

    Hits: 2 L’INRS vient de publier une brochure fort bien documentée sur les moyens ...

    Moins 40% de CO2 d’ici 2030 ? Un objectif ambitieux pour l’UE.

    Hits: 2 C’est ce qu’envisagent les législateurs de l’Union Européenne qui voudraient doubler ses ...