L’ANESM absorbée par la HAS.

    C’est un vieux projet qui se trouve  brusquement intégré dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 (PLFSS) : l’Agence Nationale de l’Évaluation Sociale et Médico-sociale (Anesm) va être « absorbée par la Haute Autorité de Santé (HAS) à partir du 1er Avril 2018.

    Décision qui fait réagir le  Groupement National des Directeurs Généraux d’Associations du secteur éducatif, social et médico-social (GNDA) partie prenante depuis plus de 15 ans des enjeux liés au fonctionnement du CNESMS puis de l’Anesm depuis sa création. Il a donc tenu à rappeler sa position face à cette fusion dans une Déclaration accompagnée d’un Communiqué de presse.

    Pour notre part, nous considérons ces décisions comme capitales. En effet, il y avait jusqu’à présent un système HAS destiné à évaluer les hôpitaux et cliniques ainsi que les services sanitaires. Il y en avait un autre pour tout ce qui concerne le Médico-Social

    jusqu’à présent il y avait un système HAS pour évaluer les hôpitaux et cliniques, le sanitaire et un autre l’Anesm pour le médico social

    Fusionner les deux systèmes en un seul devrait permettre de définir une politique plus cohérente, favoriser un rapprochement entre le sanitaire et le médico social, actuellement trop cloisonnés alors qu’ils ont beaucoup à s’apporter mutuellement.

    Nous pouvons en outre espérer que les dépenses de fonctionnement de ces deux institutions lorsqu’elles fonctionnent séparément diminueront de façon sensible quand elles seront fusionnées. Où serait le bénéfice de l’opération autrement ?

    Rappelons que la HAS est composée de :

    • Huit commissions spécialisées
    • Trois directions opérationnelles, un secrétariat général et des services
    • 400 collaborateurs à temps plein2 500 experts, associations de patients et professionnels de santé externes,
    • près de 600 experts-visiteurs.
    • Son budget
      51,1 millions d’euros exécutés en dépenses pour l’année 2016.

     

    À quoi il faut ajouter plus de 3 millions pour l’ANESM !

    Nous sommes persuadés qu’il y a de sérieuses économies à faire sur ces dépenses

     

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

    Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
       
    Nouvel Utilisateur
    *Champ requis

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    La lutte contre le « sans fil » au Canada

    Tout récemment un nombre impressionnant de personnalités canadiennes ont co-signé un « billet » de blogue ...

    Loi de ratification pour les ICPE et IOTA

    La loi de ratification de l’ordonnance relative à l’autorisation environnementale a été présentée par ...