Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail

    Hits: 4

    proLe thème choisi cette année a porté sur ” la sécurité et la santé dans l’utilisation des produits chimiques au travail “. Avec, au menu, le dernier rapport de l’OIT qui  soumet l’utilité des produits chimiques à ” des  mesures indispensables pour prévenir ou contrôler leurs effets indésirables sur les travailleurs, les lieux de travail, la population et l’environnement ” .
    Cette journée prenait appui sur un rapport sur la sécurité et la santé dans leur utilisation, en soulignant leur importance dans la vie moderne. Ainsi des pesticides censés améliorer le volume et la qualité des produits alimentaires, des produits pharmaceutiques pour notre santé et des produits d’entretien pour l’hygiène des conditions de vie. Les produits chimiques interviennent aussi dans des procédés industriels indispensables à  la fabrication de produits de grande utilisation dans le monde.
    Cependant il faut constater que les problèmes d’exposition aux produits chimiques sur les lieux de travail et les émissions dans l’environnement sont loin d’être définitivement résolus

    Les risques et leur gestion

    Ils sont nombreux tant sur le plan de la santé que sur celui de la sécurité ou de l’environnement : cancers dans le premier cas, inflammations dans le second et contamination, toxicité des eaux dans le troisième. Sans oublier les incendies, explosions et autres catastrophes toujours possibles si l’usage de ces produits n’est pas rigoureusement contrôlé. Et force est de constater que si des progrès ont été réalisés dans la maîtrise de ces nuisances, on est très loin encore du risque zéro. Ce qui, bien entendu, est inacceptable pour les travailleurs qui devraient ” avoir le droit de travailler dans un environnement sûr et sain et d’être convenablement informés, formés et protégés “.

    Evaluation des risques

    C’est un réel problème. La tendance consiste à prévenir les expositions aux substances chimiques individuelles mais la complexité des mélanges chimiques qui interviennent sur la plupart des lieux de travail empêche toute forme d’évaluation réelle et efficace. Si bien qu’il paraît admis que cette complexité empêchera toujours de protéger les travailleurs efficacement
    De plus la relation exposition/cancer est difficile à mettre en évidence du fait même du manque d’information sur les conséquences à une exposition. Surtout quand le dit cancer apparaît très longtemps après l’exposition. D’où la nécessité d’améliorer l’observation et le recensement des effets à une exposition prolongée aux produits chimiques.

    Recommandations

    Invitation à tous les partenaires sociaux – publics et privés, employeurs et travailleurs – à ” collaborer pour élaborer et mettre en œuvre des politiques et des stratégies nationales visant une gestion rationnelle des produits chimiques au travail “.
    Le rapport préconise ainsi de mettre en œuvre des politique et des stratégies nationales pour la gestion “rationnelle” des produits chimiques. Il s’agit d’arriver à concilier les services rendus par les dits produits et la protection des travailleurs et de l’environnement (exposition et émissions) par des “actions concertées au niveau nationale et international“.
    Et d’en appeler à une coordination mondiale portant sur les progrès scientifiques et techniques en relation avec les modes d’organisation du travail ainsi qu’à la définition de nouveaux outils pour recueillir les informations relatives “aux dangers des produits chimiques et aux mesures de prévention et de protection associées“.

    Rappelons que “les produits chimiques dangereux sont classifiés selon le type et le degré de dangers physiques ou sanitaires intrinsèques. Les propriétés dangereuses des mélanges composés de deux produits chimiques ou plus sont définies par des évaluations fondées sur les dangers intrinsèques de leurs composants“.
    Autant que nous puissions en juger par notre propre expérience, la bataille liée aux enjeux sanitaires de l’utilisation massive des produits chimiques est loin d’être gagnée. Les rapports annuels et les bilans c’est bien. Mais la prise de conscience et le passage à l’acte à tous les niveaux de responsabilité, c’est infiniment mieux. Et ce n’est pas gagné.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Mesurer l’exposition de votre maison aux champs électromagnétiques, c’est possible….et c’est gratuit !

    Hits: 4Depuis le 01/01/2014 chacun peut faire mesurer gratuitement l’exposition aux ondes électromagnétiques de ...

    La naissance de Covoit'Santé

    La naissance de Covoit’Santé

    Hits: 25Nous attirons l’attention de nos lecteurs sur une idée du docteur Xavier Cuvillier ...