La médiation animale, une aide précieuse dans le monde de la santé

    Hits: 25

    Nous vous présentons aujourd’hui, à travers quatre liens, quatre expériences consacrées à la médiation animale dans le secteur de la santé et ses étonnants résultats.

    • Le 1er lien vous oriente vers une vidéo où Didier Vernay nous renseigne sur la mise en place d’un projet de médiation animale en milieu hospitalier.

    http://www.fondation-apsommer.org/la-mediation-animale-et-lhopital-didier-vernay-partie-3/

    • Le 2ème lien porte sur la médiation par l’animal, et plus particulièrement sur le chien médiateur. Il s’agit d’un mémoire présenté par Edith CHAMBENOIT élève infirmière qui, après un diplôme d’ « auxiliaire spécialisée vétérinaire » et une formation de 2 ans où elle a étudié principalement la race canine et féline sur les plans biologique, physiologique, pathologique et comportemental, a travaillé pendant 10 ans dans une clinique vétérinaire, côtoyant jour après jour animaux et propriétaires.

    Ce qui lui a permis de constater qu’un lien très fort unissait l’animal et son maître. Pour beaucoup l’animal avait une place très importante dans leur existence, parfois le seul lien social des personnes seules, un membre de la famille pour certains, un confident pour d’autres, voire même la seule préoccupation quotidienne des plus esseulés (lui préparer à manger, le sortir promener, le toiletter….). De plus, certaines personnes octroyaient à leur compagnon à quatre pattes, des effets bénéfiques sur leur santé : l’animal apaisait leurs angoisses, les réconfortait dans les moments difficiles de l’existence.

    C’est donc à l’occasion d’un stage, en première année de formation d’infirmière, que l’auteur a pris réellement conscience des effets positifs du chien sur la santé mentale d’un patient. Ce constat lui a donné envie d’en savoir plus sur cette technique à médiation : son intérêt, ses bénéfices, ses limites.

    Ce travail lui donne l’occasion de définir ce que sont les particularités d’un patient schizophrène puis de développer les médiations en psychiatrie en insistant plus particulièrement sur la médiation par l’animal et plus précisément sur le chien médiateur.

    http://www.serpsy.org/etudiants/ecriture/edilou.html

    • Le 3ème nous donne accès à un dossier intitulé “Les animaux en EHPAD – Règles d’hygiène”. Rédigé par Annie BRENET, CDS Hygiéniste et ARLIN Picardie il a été présenté aux 5èmees journée régionale de formation et d’information. Prévention du risque infectieux en EHPAD – CHRU de LILLE.

    http://www.cclinparisnord.org/REGION/NPC/EHPAD230513/BRENET_animaux.pdf

    ·        Le 4ème lien nous oriente vers un exemple concret. Il s’agit  d’une expérience de Médiation animale au Centre Hospitalier de Mulhouse intitulée ” Association Cœur d’Artichien”.

    Dans cette opération, des patients hospitalisés en unité fermée de Psychiatrie bénéficient, sur prescription médicale, de la Cynothérapie, une activité de thérapie qui utilise le chien comme médiateur relationnel, au même titre, par exemple, que le cheval dans l’Equithérapie qui, elle, se pratique ailleurs. Même si cette activité est réservée, pour l’instant, aux personnes adultes, il est tout à fait possible d’extrapoler ce que nous faisons pour une application avec des enfants ou dans tout autre service d’un hôpital, écrivent les auteurs.

    http://www.coeurdartichien.fr/?p=513

    Il ne nous reste qu’à espérer que ces quatre expériences fassent beaucoup d’émules au sein de nos établissements de santé, pour le plus grand bénéfice des patients.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi