La santé des soignants doit devenir une priorité pour nos politiques

    L’analyse de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) pour la France et du Plan Santé au Travail  (PST) fait ressortir des objectifs en terme de santé des professionnels au travail.

    On découvre que le taux de suicide  en France est de 15 pour 100 000, alors que la moyenne européenne est de 10 pour 100 000… En même temps l’INSERM sort un rapport sur les risques psychosociaux, on y apprend que « dans le secteur de la santé et de l’action sociale, le taux de suicide est le plus élevé de toutes les activités professionnelles ». Comment accepter un taux de suicide dans notre secteur, des plus élevées en Europe, sans aucun plan d’action national sur le sujet en dehors d’un bel objectif fixé dans la SNDD de « diminuer en France le nombre de suicide de 20 % » ? Le « marketing politique » ne doit pas être le seul rempart à ce profond malaise qui va grandissant chaque année.

    On sait par ailleurs que les professionnels de santé sont particulièrement stressés, exposés à de multiples produits chimiques, à des produits Cancérigènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR) et ce depuis des années, et que les troubles musculo-squelettiques sont en augmentation de 18 % par an dans le secteur.

    A quand une étude sérieuse sur les troubles dermatologiques, sur les troubles de la reproduction, les malformations uro-génitales des enfants des agents exposés aux CMR pendant la grossesse, dans des établissements de santé ?

    A  quand une politique tarifaire permettant aux établissements de mesurer, d’évaluer la qualité de l’air intérieur, l’exposition aux champs électro magnétiques, le stress, pour enfin bâtir des politique de santé qui prennent en compte la santé des soignants sur tout le territoire ?

    A quand une grande campagne pour accompagner le sevrage tabagique des professionnels de santé, qui demain ainsi, seront en capacité d’accompagner leur concitoyens ?

    Comment accepter qu’au quotidien le taux de formaldéhyde (classé CMR) dans nos services dépasse les seuils admissibles ?

    Comment accepter que le plan Hôpital 2012 finance 10 milliards d’euros pour la rénovation du secteur, d’ici 2012 et que nous n’ayons toujours pas accès à l’étiquetage des Composés Organiques Volatils (COV) des matériaux de construction et de rénovation ? Le secteur une fois reconstruit, modernisé et rénové, l’aura été avec des matériaux, dont certains sont  des toxiques avérés…puisque l’étiquetage n’est obligatoire qu’à partir de …2012 !!

    Manager le système de santé c’est avant tout assurer la santé de nos professionnels qu’ils soit libéraux ou en institution pour qu’eux même demain soit en capacité de nous prendre en charge.

    Le taux d’absentéisme évoqué dans le rapport de la cour des comptes sur la gestion de la sécurité sociale à l’hôpital est de 10 %., en d’autre terme, sur une population de 1 200 000 salariés qui travaillent dans ce secteur, 120 000, ne viennent pas travailler, les conséquences financières et qualitatives sont considérables et marquent bien le malaise du secteur. Cela représente  près de 3 milliards d’euros de salaires sans compter les dépenses liées au remplacement des agents…

    Investir dans le bien être au travail est une nécessité absolue pour équilibrer les comptes de l’assurance maladie. Donner envie, motiver et assurer la santé de nos professionnels doit devenir un des objectifs majeurs de tous ministres de la santé, dignes de ce « titre ». Si l’on veut optimiser les dépenses de santé et préserver la santé des générations futures, nous appelons de nos vœux à une large concertation des fédérations professionelles, de l’assurance maladie, des ministères de la santé et de l’emploi et de l’environnement  pour mettre un place un observatoire et un plan d’action pour assurer en France la « santé des soignants ».

    Olivier TOMA – Primum Non Nocere

    • Voir les commentaires

    Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

    message *

    • nom *

    • mail *

    • site *

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Dr_Jane_Philpott, Ministre de la santé du Canada

    G20 de la santé : le Canada prend l’initiative en mesure de santé mondiale

    Le ministre de la santé du Canada veut faire progresser les priorités en matière ...

    Nike, Puma et Adidas entrent en « repentance »

    C’est Greenpeace qui leur aurait demandé de supprimer tous les produits toxiques dans la ...