L’APPEL DE PÉKIN

    L’APPEL DE PÉKIN

    Le président de la république et son alter ego chinois viennent de lancer un appel où ils se déclarent « déterminés à assurer l’avenir des prochaines génération, à intensifier les efforts internationaux de lutte contre les changements climatiques et accélérer la transition vers un développement vert ».

    Vous trouverez l’intégralité de leur déclaration grâce au lien suivant :

    https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2019/11/06/appel-de-pekin-sur-la-conservation-de-la-biodiversite-et-le-changement-climatique

    Parmi la vingtaine de points définis par cette déclaration,  nous avons retenu plus particulièrement :

    – Le projet de stopper la perte de biodiversité.

    – De diminuer les émissions de gaz à effet de serre par différents moyens définis dans la déclaration

    – De valoriser, conserver, restaurer et utiliser avec sagesse la biodiversité,

    – Encourager, lors de la COP15 « un engagement actif des dirigeants politiques au plus haut niveau en faveur de la biodiversité »,

    – De protéger une part toujours croissante de la planète,

    – De prendre « des mesures adaptées et ambitieuses pour interrompre et faire reculer la dégradation des écosystèmes terrestres et marins et la perte de biodiversité, et à restaurer au moins 30 % des écosystèmes dégradés pouvant l’être »

    –  De lutter contre la criminalité environnementale, en particulier la contrebande et le trafic des espèces de la faune et de la flore

    – De -protéger tous les écosystèmes essentiels, y compris montagneux, aquatiques, forestiers et de prairies, qui sont des hauts lieux de biodiversité

    – De mobiliser tous les États pour élaborer un instrument international juridiquement contraignant dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (voilà un nouveau « Grand Machin qui va se mettre en place)

    L’APPEL DE PÉKIN– De lutter contre les déchets marins, en particulier les déchets plastiques et les micro plastiques.

    – De promouvoir la conservation et la restauration des écosystèmes marins.

    – De promouvoir la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique,

    – De respecter l’engagement pris par les pays développés de mobiliser et d’apporter 100 milliards de dollars US par an au profit des moyens de financement de l’action climatique d’ici à 2020.

    –  D’appeler les institutions publiques de financement du développement, nationales et internationales, … à prendre en compte les effets positifs et négatifs de leurs financements sur le climat et la biodiversité.

    – De mobiliser des ressources supplémentaires auprès de toutes les sources, publiques et privées, au niveau national et international, en faveur tant en matière d’atténuation que d’adaptation aux changements.

    C’est encore plus beau qu’un discours électoral. Reste à savoir si ce sera aussi peu efficace.

    Un observateur habitant Sirius prenant connaissance de cette déclaration ne pourrait s’empêcher de se demander si les hommes qui ont déployé une telle ingéniosité à détruire les conditions élémentaires de leur survie grâce à une technoscience productiviste et mercantiliste dont ils sont si fiers, auront vraiment le courage nécessaire pour mettre en œuvre le sauvetage de ce qu’ils se sont acharné à détruire…

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    10 000 personnes âgées maltraitées. Courage, on peut faire mieux !

    Il y aurait environ  4 millions de personnes âgées, qui chaque année en Europe, ...

    Mobile et Cancer : un mariage uniquement « pour le pire ».

    Pourquoi ? Parce-que les risques d’accroissement de 30% de gliome dans le cas de ...

    La naissance de Covoit'Santé

    La naissance de Covoit’Santé

    Nous attirons l’attention de nos lecteurs sur une idée du docteur Xavier Cuvillier qui, ...