Les TMS : 1ère cause de maladie professionnelle en France

    TMSLe ministère de la décentralisation et de la fonction publique fait paraître son « GUIDE PRATIQUE 2015 » consacré à la « démarche de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS).

    Bien entendu ce Guide qui comporte 65 pages, est à consulter in extenso, mais nous attirons particulièrement l’attention des responsables du secteur hospitalier sur la p. 7 où les TMS – appelés aussi : « pathologies d’hyper-sollicitation » – sont définis comme « un ensemble d’affection péri-articulaires qui peuvent affecter diverses structures des membres supérieurs, inférieurs et du dos : tendons, muscles, articulations, nerfs et système vasculaire ».
    On apprend ainsi, au fil de la lecture que, chez nous, les TMS « constituent la première cause de maladie professionnelle reconnue avec une progression annuelle d’environ 18% depuis 10 ans. Les demandes d’indemnisation pour cause de TMS augmentent d’année en année et représentent aujourd’hui 76% des maladies professionnelles indemnisées en France ».

    Voilà qui doit donner à réfléchir à tous les responsables des établissements de santé publics et privés employant du personnel susceptible d’être soumis à cette « hyper-sollicitation » telle que définie plus haut.
    En fait, il est clair que ce problème concerne tous les personnels.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    L'application de mesure du bien-être au travail

    L’application de mesure du bien-être au travail

    B2ST®, l’application qui permet de mesurer Bien Être, Santé et Satisfaction au travail dans ...

    Les emballages plastiques favorisent-ils l'obésité?

    Les emballages plastiques favorisent-ils l’obésité?

    Selon Environmental Science and Technology : les substances présentes dans le plastique de nos ...