• Mention légale

    Ce document est protégé par le Code de la propriété intellectuelle et ses dispositions sur les droits d’auteur. La SCS Primum Non Nocere détient l’exclusivité de ces droits. Toute reproduction, représentation ou diffusion par quelque moyen que ce soit est interdite et constitue le délit de contrefaçon.

Lettre ouverte – laits infantiles et perturbateurs endocriniens

Un peu de Perchlorate dans votre eau froide ?

Lettre adressée à  14 laboratoires de laits infantiles (liste à la fin de la lettre)

Béziers, le 14 décembre 2018

LRAR – Lettre ouverte – Laits infantiles et perturbateurs endocriniens

Copie  adressée à l’association «  Agir pour la santé des générations futures  » et à l’Institut National de la Consommation (60 millions de consommateurs)

 

Madame, Monsieur,

Au terme de l’Etude de l’Alimentation Totale Infantile réalisée par l’ANSES en 2016 et des analyses commandées par notre agence sur plusieurs échantillons de laits infantiles faisant ressortir la présence de DEHP, DEHA, DINCH et de benzènes, vous savez aujourd’hui que ces produits contiennent des perturbateurs endocriniens.

Si les quantités retrouvées sont assez faibles, des incertitudes scientifiques quant à l’effet exact des perturbateurs endocriniens persistent.

Or, il est nécessaire de protéger les nouveaux-nés qui sont extrêmement fragiles et perméables à ces substances. Cela ne peut se faire sans une participation active des fabricants des laits infantiles et une coopération effective avec les autorités de contrôle et de règlementation.

Nous saluons aujourd’hui les efforts réalisés par les laboratoires de laits infantiles par le développement de gammes biologiques.

Nous vous proposons d’aller plus loin pour améliorer la qualité de ces produits, en commençant par la sécurité de la chaine d’approvisionnement et le repérage des sources possibles de contamination du produit au cours de sa fabrication. La priorité consiste dès lors à revoir les contenants de ces produits, qui sont vecteurs de perturbateurs endocriniens, notamment les emballages en plastique.

Notre agence a fédéré un réseau de maternités très engagées dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens. Utilisant quotidiennement du lait infantile sous forme de nourettes, ces maternités souhaitent revenir à des biberons à usage unique en verre.

Nous sommes chargés par ces établissements de vous proposer une telle expérimentation, qui permettrait de réaliser une étude de la qualité et des coûts liés à la distribution de nourettes en verre dans ces services. Dans une démarche d’économie circulaire, l’utilisation de contenants en verre permettrait d’envisager un système de consigne, de réutilisation des contenants ou de la revalorisation du verre.

Dans un second temps, nous allons relancer une campagne d’analyses de laits infantiles financée par des industriels engagés. L’objectif est de générer une démarche volontaire des laboratoires de laits infantiles.

Le bénéfice de cette implication pour les industriels est double  : mettre en lumière les produits ne contenant pas de susbtances problématiques et réévaluer la qualité des produits lorsqu’ils contiennent de telles susbtances. Les laboratoires d’analyses seront sélectionnés par nos soins, présentant toutes les garanties d’indépendance nécessaires.

Nous nous tenons à votre disposition pour mettre en place ces deux projets.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos respectueuses salutations.

 

                                                                                                          Olivier TOMA

Fondateur

 

Liste des destinataires  :

Alliance 7 – SFAE

Candia

Danone – Laboratoires Blédina et Gallia

Evernat

Laboratoire France Bébé Nutrition

Laboratoires Gilbert

Hipp Biologique

Lactalis Nutrition Diététique

Nestlé Nutrition Infantile

Laboratoire Novalac

Nutribén

Laboratoire PediAct

Régilait – France Lait

Sodilac SAS – Modilac

  • Voir les commentaires

Ads

Vous pourriez aimer aussi

Un étiquetage « empreinte santé® » pour prémunir nos enfants

Un étiquetage « empreinte santé® » pour prémunir nos enfants

L’obligation réglementaire nécessaire d’un étiquetage précis envers les fabricants de changes pour nouveaux nés. ...

Comment interdire les phtalates aux nouveaux nés et leurs mamans

Comment interdire les phtalates aux nouveaux nés et leurs mamans

Sachant que l’exposition des nouveaux nés aux phtalates  (qui sont  considérés cancérigènes, perturbateurs endocriniens ...

Allaiter jusqu'à 6 mois : une recommandation de l'OMS

Allaiter jusqu’à 6 mois : une recommandation de l’OMS

Alors qu’en France moins d’une maman sur deux allaite son enfant jusqu’à 4 mois, ...