La médecine vétérinaire plus exigeante et moins polluante que la médecine humaine ?

    C’est la question qu’on est en droit de se poser et à laquelle il est facile de répondre : oui, la médecine vétérinaire est moins polluante que la médecine humaine.

    Ex : Saviez-vous que la chimiothérapie est interdite aux animaux ? Cela afin d’éviter que les effluents médicamenteux ne se retrouvent dans notre eau de boisson du fait que les stations d’épuration ne nous protègent pas de ce type de pollution ?

    De la même façon, saviez vous que les excrétas animaux doivent obligatoirement être incinérés à 1200° ?

    Il devient de plus en plus évident que, sur ce plan, la médecine humaine devrait s’inspirer plus de la médecine vétérinaire, beaucoup plus exigeante en terme de luttes contre certaines formes de pollution sournoise.

     

    La question qui fâche : les vaccins !

    Le gouvernement qui voulait nous en imposer 11 à la naissance ou presque, est revenu au bon sens et a fixé le nombre de vaccins obligatoires à 3 !

    Mais saviez-vous qu’il existait des kits de mesure des anticorps pour les vaccins des chiens et des chats …..et rien pour l’homme ?

    De tels kits permettraient à la fois de réaliser de substantielles économies en matière de santé publique, d’éviter les effets secondaires qu’on attribue – à tort ou à raison – à la vaccination généralisée et, tout logiquement, d’améliorer la couverture vaccinale.

    Non, vous le ne saviez pas…et pour cause puisque  personne n’en parle. À part nous bien sûr.

    Il est vrai que s’attaquer à la question d’une vaccination inutile, voire contestable, en France, c’est s’attaquer à de très puissants intérêts. Ceci explique donc peut-être cela.

     

    Le pire n’est pas l’ennemi du mal.

    Nous découvrons également que des laboratoires ont réussi à supprimer l’aluminium qui sert d’adjuvant dans les vaccins pour les chiens et les chats…en d’autres termes pas les vaccins pour l’homme ! À notre connaissance du moins !

    Or, c’est peu de dire que l’aluminium est suspecté de toxicité ! A tel point que les produits cosmétiques ou sanitaires rivalisent de publicité pour vanter l’absence d’aluminium dans leurs produits. Les déodorants tout particulièrement !

    Un seul exemple : quand on sait que l’aluminium est suspecté d’intervenir directement dans la maladie d’Alzheimer et que celle-ci est en train de se développer de manière exponentielles dans notre pays, il y a de quoi se poser quelques questions. Parfaitement légitimes  …

    Nos liens :

    http://politiquedesante.fr/les-dangers-de-la-chimiotherapie-pour-les-personnels-de-sante-et-lentourage-des-patients/

    Olivier TOMA

    Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

    Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
       
    Nouvel Utilisateur
    *Champ requis

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Le plan « Royal » pour la transition énergétique

    Le bâtiment, est le fer de lance du projet. C’est ce qu’on constate en ...

    La pilule ! Vous la préférez en boîte ou en bouteille ?

    Que vous soyez « pour » ou « contre » l’usage de la pilule à des fins contraceptives, ...

    Tester les médecines douces…et surtout leur action préventive

    L’Académie de Médecine semble vouloir enterrer la hache de guerre qui marquait les rapports ...