Quel niveau atteindront les émissions de méthane ?

    Quel niveau atteindront les émissions de méthane ?

    Hits: 107

    Le Global Carbon Project dans son dernier rapport estime que les émissions et puits de méthane (CH4), au niveau mondial, ont augmenté de 9% entre la période 2000-2006 et 2017. Ce qui équivaut à environ 50 millions de tonnes supplémentaires au niveau mondial.

    Et l’étude de préciser : Les émissions anthropiques semblent être responsables majoritairement de cette augmentation, avec une répartition équitable entre le secteur des énergies fossiles et le secteur de l’agriculture et des déchets.

    Les concentrations de méthane qui semblaient s’être stabilisées au début des années 2000, ont augmenté depuis 2007, « avec une accélération depuis 2014 «  dit le rapport. D’après les chercheurs, ce bilan expose l’ensemble des connaissances actuelles sur chacune des sources du méthane, de la plus grande (les zones humides) à la plus petite (les hydrates) et a fait appel aux contributions de plus de 80 collaborateurs. Contribution exceptionnelle car  pour traiter complètement le bilan du méthane, il faut intégrer un grand nombre de disciplines scientifiques, eu égard à la grande variété de sources d’émissions de méthane,  ajoute un des responsables de l’étude.

    Bien entendu les activités humaines sont désignées comme principales responsables. En fait à hauteur de 60%.

    Néanmoins cette estimation est déclarée « approximative » du fait que les contributions des sources naturelles (zones inondées, lacs, réservoirs, termites, géologiques, hydrates, etc.) sont encore assez mal contraintes.

    Le rapport précise que sur le total des émissions anthropiques (60%), les émissions des activités liées à l’agriculture et aux traitements des déchets représentent :

    • 30% pour la gestion des troupeaux,
    • 22% pour l’exploitation du pétrole et du gaz,
    • 18% pour la gestion des déchets solides et liquides,
    • 11% pour l’extraction du charbon,
    • 8% pour la culture du riz,
    • 8% pour les feux de biomasse et de biofuel.

    Le reste provient du transport et de l’industrie.

    A noter que les régions tropicales (<30°N) émettent 64 % des émissions totales de méthane, alors que les moyennes latitudes (30°N-60°N) en émettent 32 % et les hautes latitudes nord (> 60°N) seulement 4 %.

    A noter aussi – et cela nous consolera un peu – que si les émissions sont en croissance en Afrique, en Asie et en Amérique du Nord, elles baissent cependant en Europe : entre – 4 et – 2 millions de tonnes ont été émises : décroissance que nous devons au secteur agricole et à la gestion des déchets.

    Une concentration en croissance constante

    Enfin le Global Carbon Project précise par ailleurs que les concentrations de méthane dans l’atmosphère augmentent actuellement avec un taux de l’ordre de 8-12 partie par milliard (ppb)/an depuis 2014, aussi rapidement que dans les années 1980.

    En 2017 et 2018 les taux de croissance de méthane dans l’atmosphère sont estimés à 8,5 et 10,7 ppb/an, ce qui les situe parmi les plus forts depuis 2000.

    Conclusion du rapport :

    Il est impératif de continuer les efforts de quantification du bilan mondial du méthane, avec des mises à jour régulières comme pour le dioxyde de carbone car la diminution des émissions de méthane peut être rapidement bénéfique pour le climat. Si on veut rester sous la barre des 2°C, et répondre à l’Accord de Paris, il ne faut pas se contenter de limiter les émissions de dioxyde de carbone, il faut les réduire ainsi que celles de méthane.

    Pour notre part nous aimerions suggérer que le secteur hospitalier qui est le plus grand restaurant de viande, pourrait se lancer un défi : réduire de 20 % la quantité de protéines animales pour les remplacer par des protéines végétales…

    Ce serait une très belle contribution de la part de ce secteur, sans doute très efficace, que d’orienter la restauration collective dans une telle aventure.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    Liens :

    https://www.humming-earth.org/les-urgences/urgence-nourriture-viande-et-sucre/

    https://fre.dailydosehealth.com/13057-save-the-planet-eat-less-red-meat

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Pollution = AVC

    Hits: 14Une étude publiée dans la revue médicale britannique « The Lancet Neurology » nous le ...

    L'héritage écologique de Jacques Chirac

    ANSES et pesticides

    Hits: 50Les arguments douteux de l’ANSES sur les pesticides article – jugement TA Lyon ...

    Filtres solaires à l'oxyde de zinc : danger  écotoxicologique !

    Filtres solaires à l’oxyde de zinc : danger écotoxicologique !

    Hits: 2021L’oxyde de zinc sous sa forme nano et non-nano vient d’être autorisé par ...