Réchauffement climatique et solutions

    Réchauffement climatique et solutions

    Lutter contre le réchauffement climatique ? Repeindre son toit en blanc

    C’est une idée émise par Ban Ki-moon : peindre les toits des bâtiments en blanc pour rejeter une grande partie des rayons du soleil et permettre aux bâtiments  d’emmagasiner moins de chaleur.

    Exemple de l’Inde

    L’ancien secrétaire de l’ONU affirme même qu’une telle mesure pourrait faire baisser de 30°C le température de certains toits, et de 7°C  celle de l’intérieur des immeubles et des maisons. En fait Ban Ki-moon faisait référence à une expérience  réalisée à Ahmedabad City, à l’est de l’Inde. Là-bas les températures estivales peuvent atteindre 50°C et on a pensé pallier ce problème en repeignant en blanc plus de 3000 toits en 2017 avec de la simple chaux blanche et un revêtement réfléchissant.

    Ce qui a entraîné une baisse de 30°C sur les toits et une diminution de 3°C à 7°C à l’intérieur. (chiffre qu’il faudrait pondérer à 2°C à 5°C d’après les responsables du projet. Ce qui n’est pas rien malgré tout).

    Du côté de Frisco

    De l’autre côté du globe une confirmation nous est apportée par une étude californienne qui indique qu’un toit repeint de façon à refléter 80% de la lumière du soleil sera plus froid de 31°C par rapport à un toit lambda.  À noter cependant que pour ce qui est l’Inde il faut tenir compte du fait que 60%  des toits sont faits d’amiante, de béton et de métal, des matériaux qui ont tendance à enfermer la chaleur au lieu de la rejeter, ce qui rend le problème encore plus aigu.

    Du côté de New-York

    Dans cette mégapole on a repeint en blanc près d’un million de mètres carrés de toits ces dernières années. Ce qui a eu pour effet une baisse de 40% de l’utilisation des climatiseurs. Bénéfice non négligeable.

    L’équivalent « voitures »

    Si bien que l’Université de Berkeley, pense avoir démontré qu’un usage mondial de peintures réfléchissantes sur les toits pourrait contribuer à enrayer le réchauffement climatique, puisque cela compenserait des émissions de dioxyde de carbone équivalant à celles de 300 millions d’automobiles roulant pendant 20 ans !

    Les experts, euphoriques, estiment  qu’il s’agit d’un moyen relativement peu coûteux de contribuer à l’effort international, et qu’il est désormais temps de pousser les villes et les pays à intégrer ce genre de mesures dans leur politique.

    Conclusion : Nous pensons qu’il faudrait que cette action, pour être promue, devrait être financée dans le cadre des certificats d’énergie (CEE) au même titre que les travaux d’isolation.

    À vos pinceaux !

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    Liens : https://immobilier.lefigaro.fr/article/peindre-son-toit-en-blanc-pourrait-aider-a-sauver-la-planete_0f9e30f2-8613-11e9-bc1d-9b7a6df1c27b/ 

    https://sciencepost.fr/2019/06/rechauffement-climatique-faut-il-repeindre-les-toits-en-blanc/

    • Voir les commentaires

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Changement climatique : un coût exorbitant pour nos enfants

    Changement climatique : un coût exorbitant pour nos enfants

    L’organisation NextGenClimate a calculé le coût que devront supporter nos jeunes si l’on ne ...

    Antibiotiques et réchauffement climatique : une alliance perverse !

    Les antibiotiques modifieraient-ils le climat se sont demandés les chercheurs ? Il apparaît que ...

    Changement climatique et lutte contre les maladies à vecteur.

    Changement climatique et lutte contre les maladies à vecteur.

    Dengue et Chikungunya se répandent ad libidum. Pourquoi ? Parce-que le moustique de type ...