Ségolène Royal réveille l’UE sur la question des perturbateurs endocriniens et enfonce le clou sur le bisphénol A.

    précautionElle lui demande de se « mobiliser efficacement pour limiter l’exposition des citoyens aux méfaits des perturbateurs endocriniens« . Cette initiative s’inscrit dans la logique du principe de précaution adopté par notre pays. Principe qui entraîne que la définition et l’identification des critères relatifs aux perturbateurs endocriniens, soient établies avant la fin 2016.

    Ce contenu est réservé aux membres du site. Si vous avez déjà un compte, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

    Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
       
    Nouvel Utilisateur
    *Champ requis
    • Voir les commentaires

    Les commentaires sont fermés

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Pollution = AVC

    Une étude publiée dans la revue médicale britannique « The Lancet Neurology » nous le confirme ...

    Colloque sur les perturbateurs endocriniens

    Ce colloque destiné aux scientifiques, aux médecins, aux politiques ainsi qu’aux acteurs institutionnels et ...

    Comment on empoisonne nos enfants…et leurs parents.

    Un dossier de 10 pages vient d’être publié par Le Nouvel Observateur dans lequel ...