« S’il suffisait qu’on s’aime… »

    Paris, le lundi 3 octobre 2016
    C‘est enfin officiel, la Convention relative au développement durable entre l’État et les fédérations du secteur sanitaire, social et médico-social a été signée la semaine dernière. L’ANAP, dans son appel d’offre pour la création d’un référentiel développement durable l’aborde clairement. Initialement annoncée le 7 juillet dernier, l’officialisation de cette convention n’est pourtant pas évidente…

    Deuxième du genre, succédant à celle de 2009 (dont les résultats n’avaient jamais été évalués…), qui instituait les bases de la RSE en santé et instaurait des indicateurs communs, elle a pour vocation de structurer, autour d’objectifs précis, d’un calendrier et d’actions, les stratégies de développement durable des établissements dédiés à la santé en France.

    Nous sommes heureux de voir que la thématique de la responsabilité sociale et sociétale est devenue un enjeu stratégique majeur et qu’elle fait consensus. Nous félicitons les fédérations qui s’engagent ici concrètement en ce sens. Les enjeux abordés lors de la COP21 et ceux à venir lors de la COP22, ou encore du PNSE3, comme les réductions de la présence encore importante de perturbateurs endocriniens dans les dispositifs médicaux et de la présence des micropolluants dans l’eau, l’amélioration de la qualité de l’air intérieur ou les économies d’énergie concrétisent et couronnent plus de 10 ans de recherche et de lobbying éthique sur lesquels Primum Non Nocere, filiale du C2DS (Comité DD en Santé) s’est illustré.

    Mais…

    L’enfer étant pavé de bonnes intentions, nous ne pouvons qu’émettre de fortes inquiétudes face à ce partenariat qui nous semble incomplet.

    Pour faire de la responsabilité sociétale, les parties prenantes doivent s’engager mutuellement de façon volontaire. Nous constatons, après lecture, que l’engagement apparaît comme étant unilatéral. Les Fédérations s’engagent et l’État enregistre. Aucun engagement tangible de soutien matériel, humain ou financier n’est avancé, les financeurs sont suggérés, au conditionnel, sans flécher concrètement vers des fonds dédiés et spécifiques. Sans moyen dédié, sans investissement les actions certes vertueuses mais éparses ne pourront être menées globalement pour espérer réduire les impacts significatifs.

    Par exemple et en parallèle, La Caisse des Dépôts s’engage pour les territoires en soutenant les projets avec une forte majeure de développement durable, il aurait été intéressant de les associer en amont de ce projet, lors de sa rédaction de ce projet.

    Enfin, et non des moindres, il manque autour de la table, pour être efficace et créer un engagement de secteur et de branche, tel qu’un projet RSE le demande en engageant toutes ses parties prenantes, les industriels (fournisseurs et prestataires), les associations représentatives des usagers ainsi que les syndicats de généralistes et spécialistes soignants, qui ne sont donc pas ici considérés comme fondateurs et acteurs de la démarche alors que ce sont eux aussi qui sont sur le terrain et agissent. S’engager sans connaître l’avis, l’implication et le niveau d’adéquation à la démarche de ceux qui vont la faire vivre nous semble clairement décalé et non pertinent.

    Les objectifs de cette convention répondent aux plus nobles aspirations en santé, à savoir « réduire nos impacts environnementaux, réduire les impacts sur la santé humaine et optimiser les dépenses de santé », c’est donc en soi, une formidable avancée. Mais pour réussir ce pari, il faut des financements spécifiques et y associer tous les acteurs du soin.

    Nous appelons de nos vœux une démarche systémique, transversale et territoriale, pour que cette convention face l’objet d’un avenant qui compléterait de façon efficiente cette convention qui va dans le bon sens, celui de la responsabilité en conscience…

    Olivier Toma, Fondateur Primum Non Nocere


    Contact Presse : Élodie Durand // 07 76 75 76 51// elodie.durand@primum-non-nocere.fr

     

    • Voir les commentaires

    Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

    message *

    • nom *

    • mail *

    • site *

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    Convention DD signée entre l’état et les fédérations

    Communiqué de presse du 07/07/16 sur la Convention relative au développement durable entre l’État ...

    Le 3ème plan Cancer

    Communiqué de presse, C2DS – Février 2014 Le 3ème plan cancer est lancé, il ...