Une salle de sport pour le personnel de l’Hôpital de Saint-Lô.

    Une salle de sport pour le personnel de l’Hôpital de Saint-Lô.

    C’est une initiative de l’association Koala, en direction du bien-être des salariés au travail.

    La salle offre un choix éclectique d’activités sportives : vélos elliptiques, tapis de course ou de yoga, altères, rameur.

    Inaugurée le 6 septembre, elle a pris le nom de « Pause basket » et restera ouverte 24 heures/24 aux quelques 500 adhérents de l’association Koala, qui devront disposer du badge d’accès de l’hôpital.

    Moyens mis en œuvre.

    Koala a aménagé une ancienne salle de réunion située dans l’école de soins infirmiers, et y a investi une subvention de 4 000 € accordée par l’hôpital. Plus tard l’association pense se doter d’un écran au mur.

    Koala qui a été créée en  2017 n’en est pas à son coup d’essai  puis qu’elle avait déjà organisé un salon dédié aux activités sportives et de loisirs à Saint-Lô même mais aussi une salle polyvalente à Coutances, elle aussi dédiée au sport.

    Un exemple à suivre dans tous nos établissements de santé bien sûr.

    Et du côté des patients ?

    Il est apparu qu’activité sportive et chimiothérapie n’étaient pas antinomiques. Au contraire !. A condition, bien sûr de respecter les limites physiques du patient.

    C’est la thèse du Dr Daniel Orbach, oncologue pédiatre au département d’Oncologie pédiatrique- Adolescents et jeunes adultes (Dopaja).

     Pourquoi ?

     Le sport permet de réconcilier le malade avec son corps souffrant.

    • Il lui permet de restaurer une image de soi dégradée, notamment dans le cadre d’une activité en groupe où chacun devant affronter la même épreuve que lui, ne peut avoir sur lui qu’un regard encourageant.

    C’est à partir de ce constat que les centres de lutte contre le cancer comme l’Institut Curie organisent des ateliers d’activité physique, très souvent en partenariat avec des associations expertes en activité physique adaptée.

    Une salle de sport pour le personnel de l’Hôpital de Saint-Lô.C’est le cas pour le Dopaja qui collabore avec l’association « Premiers de Cordée » pour organiser des ateliers mensuels – badminton, volley, judo – à l’intention des enfants hospitalisés à l’Institut Curie. Elle a aussi lancé la Semaine nationale du sport à l’hôpital qui en est à sa 12e édition  Ainsi le sport est-il entré dans le programme des soins aussi bien des enfants que des adultes, dans le cadre d’une prise en charge globale.

    Nous disposons désormais d’études qui montrent que l’activité physique reprise le plus tôt possible après intervention chirurgicale ou autres traitements, dans le cadre des cancers du sein, du colon, de la prostate notamment, permet de combattre la fatigue et les effets secondaires des traitements mis en œuvre. De plus elle serait efficace contre les risques de récidive ou les rechutes.

    Pour en revenir aux bienfaits de la pratique du sport en entreprise et vous donner quelques éléments d’appréciation : https://cnosf.franceolympique.com/cnosf/actus/6625-etude-sur-le-sport-en-entreprise.html

    Conclusion : l’activité physique est bonne pour tous, non seulement pour les malades pour qui elle représente une aide précieuse dans la reconquête de la santé, mais avant tout pour les bien-portants  pour rester au mieux de leurs moyens et se montrer aussi performants que possible dans leur travail.

    Nous vous indiquons quelques liens qui vous permettront d’approfondir le sujet.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    Une activité physique pour le mieux être 

    Sport santé à l’hôpital que du bon 

    Sport et santé

    Patients et personnels ont leur salle de sport au CHU de caen

     

     

     

    • Voir les commentaires

    Ads