244 millions € pour 183 nouveaux projets environnementaux

    244 millions € pour 183 nouveaux projets environnementauxLe programme LIFE+, autrement dit, le Fonds de l’Union européenne pour l’environnement vient d’obtenir 244 millions d’€ de la Commissions pour financer 183 nouveaux projets environnementaux.

    Tous les États membres de l’UE ayant apporté leur contribution, les projets concernant la conservation de la nature, le changement climatique, les technologies propres et la politique environnementale, sans oublier l’information et de la communication sur les questions environnementales, se voient alloués des crédits.

    Soeint  530 millions € au total dont dont 244 millions pris en charge par l’Union européenne.

    La commission avait lancé un « appel à propositions » qui a été clôturé en septembre 2010. Elle a reçu pas moins de 748 propositions dont 183 ont su la convaincre d’assurer un cofinancement au titre des trois volets du programme:

    –          LIFE+ Nature et biodiversité,

    –          LIFE+ Politique et gouvernance en matière d’environnement

    –          LIFE+ Information et communication.

    On compte 55 de ces projets impliquant des partenaires issus de plusieurs États membres.

    Quels sont les contenus de ces trois volets ?

    Les projets LIFE+ Nature et biodiversité veulent agir sur l’état de conservation des espèces et des habitats menacés. 203 propositions ont été présentées à la Commission,  elle en financera 64 projets à travers des partenariats qui réuniront des associations de protection de la nature, les autorités gouvernementales et d’autres parties.

    Ces 64 projets  concernent 18 États membres et  engageront un investissement total de 223 M€, dont quelque 125 millions pris en charge par l’Union européenne. Sur les 64 projets, 55 intéressent la nature et mobilisent les directives «Habitats» et/ou «Oiseaux» ainsi que le réseau Natura 2000.

    Les 9 autres projets travailleront sur la biodiversité – nouvellement intégrée aux projets LIFE+ –  et financent des initiatives pilotes vouées à des problèmes plus vastes concernant la biodiversité, à hauteur de 18,3 M€.

    Les projets LIFE+ Politique et gouvernance en matière d’environnement.

    Ce sont des projets pilotes qui veulent favoriser des stratégies, des technologies, des méthodes et des instruments novateurs. La Commission a reçu 399 propositions.

    Elle financera 104 projets présentés par de nombreuses organisations publiques et privées. Là encore, 18 États membres seront bénéficiaires de la manne bruxelloise pour la coquette somme 109 M€ environ. L’investissement total  s’élevant à 286 M€. Les déchets et la valorisation des ressources naturelles (51) absorberont 143 millions € sur les 286 prévus : la part du lion.

    Evoquons 14 autres projets qui portent sur la lutte contre le changement climatique,  pour un budget total de 40 millions €, dont une contribution de plus de 16 millions € à la charge de la Commission.

    La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre n’est pas oubliée semble-t-il, mais elle est liée à 12 projets portant sur d’autres domaines censés la favoriser de manière indirecte.

    On compte 9 projets sélectionnés pour améliorer le problème de l’eau. Les 30 projets restants visant des domaines aussi divers que ceux de l’air, des substances chimiques, de l’environnement en rapport avec la santé, des forêts, de l’innovation, du bruit, de la protection des sols, des approches stratégiques en relation avec l’environnement urbain.

    Les projets LIFE+ Information et communication

    Ceux-ci  veulent développer la diffusion des informations – mettre les questions environnementales sur le devant de la scène – proposer des actions de formation et de sensibilisation à la prévention des incendies de forêt.

    La  Commission a reçu 146 propositions de cette catégorie. Elle n’a retenu et décidé de co-financer que 15 des projets qui lui ont été soumis. Ils viennent tous de diverses organisations publiques et privées de protection de la nature et/ou de l’environnement. Ils concernent essentiellement : la biodiversité, le changement climatique, les déchets et l’eau.

    Huit États membres en sont parties prenantes. Ils se chiffrent à 20,4 M€, dont 10,1 M€ seront couverts par l’Union européenne, soit une nette augmentation de la dotation européenne en ce domaine précis.

    Sur les 15 projets 7 veulent améliorer la sensibilisation aux questions liées à la nature et à la biodiversité,  les 8 autres s’intéressant à d’autres secteurs de l’environnement.

    Rappelons enfin que LIFE+ est l’outil financier européen pour l’environnement.

    Il a été doté d’un budget total de 2,143 Mds-€ pour la période 2007-2013. Il fonctionne sous la forme d’un appel annuel à propositions lancé par la Commission  portant sur les projets LIFE+.

     

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Le rapport alarmant de l’Anses sur la Qualité de l’Air Intérieur.

    L’Anses vient de publier – juillet 2013 – une volumineuse « Edition scientifique » consacrée aux ...

    L’impérieuse nécessité de la transition écologique et son financement.

    Les ministres de l’écologie et de l’économie publient un rapport sur le financement de ...

    Les Chinois le confirment : HAP, PCB détruisent nos bébés.

    La célèbre revue Nature, publie un étude menée en Chine, pourtant en tête du ...