La chasse aux bactéries est ouverte dans les aéroports allemands

    La chasse aux bactéries est ouverte dans les aéroports allemands
    Les bactéries présentes dans les sanitaires d’aéroports allemands ont du mouron à se faire. Une équipe de l’hôpital universitaire de Münster a décidé de venir les débusquer dans les sanitaires des aéroports. Les résultats ne laissent aucun doute : pousser la porte des toilettes de ces lieux ultra-fréquentés où de nombreuses bactéries vous guettent, relève presque d’un sport à haut risque. En commençant par les poignées fourmillant de bactéries multirésistantes. Quant au reste… on vous laisse imaginer.

    Les  résultats de cette véritable « chasse aux bactéries » ont été publiés dans la revue Clinical Microbiology and Infection. Et quand on sait que les micro-organismes qui vous attendent là benoîtement à la place de la « dame pipi » d’autrefois,  sont – dans 5,5 % des échantillons – ces fameux staphylocoques dorés, responsables d’intoxications alimentaires ou des redoutables infections nosocomiales à l’hôpital, on se demande si on y regardera pas à deux fois avant de céder à un besoin naturel à l’avenir.

    De quoi semer la panique dans les milieux sanitaires autorisés déjà stressés par la prolifération actuelle des bactéries dans le monde.

    Comment l’esprit vient aux chercheurs

    On peut se demander comment l’équipe du CHU de Münster a eu l’idée de faire des aéroports leur terrain de chasse à la bactérie ? C’est tout bête : en mettant à profit leurs déplacements professionnels aériens pour remplir des petits sachets de bactéries dans les toilettes d’aéroport au lieu de leur doggy-bags dans les restaurants. Chaque membre de l’équipe devait ainsi aller pousser les portes des sanitaires avant de monter dans l’avion… quelque fût leur état de propreté. De même lors d’une escale. Ce qui a donné un beau tableau de chasse : 400 poignées examinées de près dans 136 aéroports de 59 pays. On ne vantera jamais assez l’abnégation de certains chercheurs dans certains domaines…

    Précautions indispensables

    Plus sérieusement, si vous voulez éviter les Urgences et que vous deviez un jour vous laver les mains après la pause pipi (ou plus) dans un aéroport,  surtout ne touchez pas la poignée de porte en sortant. Un coup d’épaule suffira…. ou mettez des gants.

    Pensez-y d’autant plus que l’augmentation des bactéries, leur résistance croissante aux antibiotiques qui ont perdu leur caractère de panacée universelle autorisant toutes les imprudences, inquiètent le monde médical et chirurgical devant l’augmentation des infections chez les patients traités en milieu hospitalier.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    endométriose pollution santé

    La pollution : facteur aggravant de l’endométriose

    La situation actuelle De récentes recherches mettent en évidence le fait que – au-delà ...

    Les olympiades des seniors

    Les olympiades des seniors

    Les Olympiades des séniors, qu’est-ce que c’est ? Une manifestation ludique et sportive organisée ...