Barcelone, tête de pont de la médecine chinoise en Europe

    Le projet

    chineC’est ce qui ressort de l’accord intervenu récemment entre la Generalitat de Catalunya et la Beijing Administration of Traditional Chinese Medicine (TCM) et qui entérine le projet de créer un hôpital spécialisé en médecine chinoise dans la capitale catalane.
    Ce sera, nous dit-on,  » le meilleur hôpital de toute l’Europe dans le domaine« , nécessitera un investissement de 80 millions d’euros et occupera des terrains mis à disposition par des administrations catalanes.

    Sa mise en œuvre

    Pour le moment on prévoit l’arrivée de médecins de la TCM qui prendront en charge des patients installés dans les bâtiments de l’Hospital Clinic. Après quoi ces praticiens pourront disposer de bureaux au sein des Jardinets de Gràcia..

    La formation

    Le projet prévoit également la mise en place d’un cursus consacré à la médecine traditionnelle chinoise entre l’université Pompeu Fabra et l’université de Barcelone. Il comprendra des études consacrées aux plantes médicinales et même la fabrication de produits de phytothérapie chinoise. Le public ne sera pas oublié qui bénéficiera d’un centre culturel où il pourra apprendre à les utiliser.

    Enfin on prévoit, dès la rentrée de septembre prochain, la création d’un « master » en médecine traditionnelle chinoise, assuré en parallèle par les deux universités catalanes et l’université de Pékin.

    La philosophie du projet

    Elle consiste à  offrir aux patients espagnols le recours aux méthodes ancestrales : acupuncture, diététique chinoise pharmacopée. Avec une double visée, curative mais aussi préventive. Les autorités catalanes justifient cette volonté d’installer la MTC à Barcelone par le désir de « permettre à la Catalogne de devenir la référence européenne dans le domaine » tout en précisant – sans doute pour prévenir les éventuelles manifestations de scepticisme – que « la connaissance scientifique occidentale [interviendra] pour valider les principes de la médecine traditionnelle chinoise »

    Il faut un temps où les chirurgiens chinois expliquaient la réussite de leurs opérations par la lecture du « Petit Livre Rouge » de Mao ! Les temps ont bien changé et on s’aperçoit que les Chinois se sont ouverts à la modernité…en restaurant la sagesse et l’expérience de leur passé. L’Espagne veut partager cette expérience et mettre en œuvre une tout autre approche de la maladie et des patients. Peut-être y aurait-il là un exemple à suivre pour résoudre la question récurrente de nos déficits budgétaires en matière de santé publique ?

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Le tango source de santé.

    Danser le tango améliore l’état des malades cardiovasculaires ou souffrant de Parkinson et d’Alzheimer… ...

    Ces huiles qui pourraient devenir essentielles à notre santé.

    C’est l’idée qu’on peut avoir en constatant la progression discrète mais sûre de l’aromathérapie ...