Citoyens, consommez tranquilles : l’ARPP vous protège !

    Citoyens, consommez tranquilles : l'ARPP vous protège !

    Nous avons sollicité à plusieurs reprises cet organisme – qui se présente comme « Organisme de régulation visant à promouvoir une publicité saine, véridique et loyale ainsi qu’une communication responsable » – pour lui demander son avis sur des composants de cosmétiques suspectés de toxicité.

    Vous vous doutez déjà de leur réponse : « circulez  y’a rien à voir ! »

    Soit!

    PUB 3Dans le même temps nous découvrons que l’ARPP censure une campagne de « Médecins du Monde » qui lance une pétition pour faire baisser le prix des médicaments et qui présente le mérite de nous faire réfléchir sur nos modes de traitement, sur les coûts qu’ils entraînent,  et, de là, sur les méthodes qui peuvent nous mettre à l’abri d’une exposition  aux perturbateurs endocriniens  et aux produits chimiques en général. Bref à tous les sujets relatifs à la question cruciale de la prévention.

    Pas découragés pour un sou, nous vient alors l’idée de « creuser » un peu la question pour découvrir les raisons d’un comportement si étrange d’un organisme » censé « promouvoir une pub saines…etc…« 

    Et, tout d’abord, « qui y a-t-il » derrière l’acronyme parfaitement anonyme (comme tous les sigles et acronymes) ARPP ?

    Nous n’avons pas été déçus quand nous avons découvert la composition du C.A présidé par François d’Aubert (« Que diable allait-il faire …? ») dans laquelle on trouve le Directeur Général Communication et Consommateur de Nestlé France, le Directeur Général de l’UDA (Union des annonceurs), le Délégué Général de la FEVAD (Fédération des entreprises de vente à distance, la Directrice des Affaires Publiques et Juridiques de l’UDA (Union des annonceurs), le Président de Leo Burnett France (Réseau d’Agence de pub), Administrateur de l’AACC (Association des Agences de Conseil en Communication), le Délégué Général de la FEVAD (Fédération des entreprises de vente à distance) etc, etc…et même le représentant de la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA) autrement dit le Syndicat professionnel du secteur cosmétique !

    De qui se moque-t-on ?

    Car, sauf erreur ou omission de notre part, il nous paraît bien que nombre de ces personnages sont juges et parties puisque ce sont des industriels ou des clients ou des représentants ou des prestataires de services aux industriels !!

    Bonjour l’impartialité et l’efficacité d’un tel organisme de contrôle……

    PUB 2D’ailleurs les choses sont apparues très clairement lorsque nous avons contacté l’ARPP pour dénoncer les allégations de la marque LUSH qui prétend, sur son site,  offrir aux consommateurs des produits garantis « écologiques, végétariens » etc, etc, alors que ces produits contiennent des parabènes ! [Nous avions d’ailleurs consacré un article à dénoncer cette aberration (en lien) …. le rôle de l’ARPP s’était alors borné à leur envoyer un courriel ! Redoutable coercition…n’est-il pas ?]

    Voici la pitoyable réponse que nous avions alors obtenue de l’ARPP :

     » Monsieur, Nous accusons réception de votre plainte du 24 septembre 2010, laquelle a retenu toute notre attention.Nous vous informons que nous intervenons auprès de l’annonceur afin de solliciter  des éléments justificatifs qui viendraient à l’appui des indications « écologiques », « végétariens » et « cosmétiques faits à la main. » associées aux produits cosmétiques en vente sur le site de l’annonceur.Nous vous tiendrons informé des éléments portés à notre connaissance. Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre instance.
    Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de notre considération distinguée.
    Pour la Présidente empêchée
    Valérie MICHEL-AMSELLEM – Vice-présidente du JDP »

    Déjà dans une précédente lettre du 29.09.2008 répondant à une réclamation antérieure, le Directeur Général nous précisait en substance que l’Agence était indépendante (on a pu le constater à la lecture du C.A) qu’elle était très sensible au DD (il nous faut le croire sur  parole car pour ce qui est des actes….) que nos préoccupations étaient légitimes (nous fumes infiniment touchés de cette approbation)…mais qu’elle pas compétente et n’avait pas de possibilité d’intervention……

    Même déconvenue auprès des services régionaux de la répression des fraudes qui répondaient, le 30.09.2008,  à la même réclamation que celle adressé à l’ARPP, qu’ils n’étaient pas « compétents  pour traiter notre demande » qu’ils la refilaient donc (en parfaits fonctionnaires) à leurs Services Généraux….qui, eux, firent encore mieux puisqu’ils restèrent absolument et définitivement muets.

    Si bien qu’au terme de cet article nous nous demandons à quoi servent ces organismes sinon à caser de nombreuses personnes généreusement payées à accomplir des tâches (à supposer qu’elles aient quelque chose à faire) parfaitement inutiles sinon à faire croire aux Français qu’ils sont protégés contre la fraude et la pub mensongère alors qu’ils ne le sont pas.

    Nous comptons donc demander aux autorités de tutelle, la fermeture de cette ARPP qui est juge et partie et il n’est pas improbable que nous lancions une pétition pour soutenir notre démarche…

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    affiche nuancier chimiothérapie responsable

    Lancement du passeport chimiothérapie responsable à l’HPNP

    dossier de presse passeport chimiothérapieMardi 30 octobre 2018, notre agence lance le passeport pour ...

    vaccin covid test sérologique

    Test sérologique et première dose de vaccin

    Faut-il passer par un Test Sérologique avant la première dose de vaccin ? Il semblerait ...

    achats_responsables_politique_de_sante_primum_blog

    Les achats responsables au service de la santé

    La population humaine mondiale a été multipliée par quatre en deux siècles. L’espérance de ...