Collecte des déchets : des solutions innovantes ?

    collecte déchets

    Collecte des déchets : des solutions innovantes ?

    C’est ce qu’espère la secrétaire d’État dans son appel à manifestation d’intérêt penser une collecte innovante des déchets.

    Rappelons tout d’abord les objectifs de la « feuille de route » de l’économie circulaire publiée au printemps dernier :

    • 100% de plastique recyclé d’ici 2025
    • En amont : améliorer la collecte des déchets, point faible de la France.

    D’où l’appel de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition économique et solidaire « aux porteurs de projets pour tester à grande échelle des solutions innovantes de collecte des déchets ».

    Des pistes possibles ?

    • Réintroduire le principe de la consigne ?
    • Favoriser le jeu ou les applications numériques ?
    • Installer des bornes de recyclages sur la voirie des grandes villes ?
    • Autre chose ?

    Le choix est ouvert et aucune solution n’a été écartée par le ministère.

    Aimable façon de dire qu’il n’en a trouvé aucune.

    D’où l’idée avancée par la secrétaire d’Etat.

    « Expérimenter à travers le pays des solutions de collecte innovante pour ensuite sélectionner celles qui se prêtent le plus à un déploiement à grande échelle »

    Comment faire ?

    Il s’agit de pouvoir  « déployer dans les quatre prochaines années des expérimentations de solutions innovantes de collecte des déchets dans les collectivités locales. Des municipalités essentiellement. Cet appel à manifester est doté d’un budget de six millions d’euros. Les expérimentations s’étaleront sur trois phases. Nous lançons ce jeudi matin le premier appel à candidature. Les porteurs de projets ont jusqu’’au 10 mars pour déposer leurs dossiers ». La secrétaire dixit.

    L’amélioration de la collecte des déchets apparaît ainsi comme la condition sine qua non de l’application de la feuille de route de l’économie circulaire que nous évoquions plus haut.

    Quels ont les objectifs de cette feuille de route.

     – tendre vers 100 % de plastiques recyclés d’ici 2025. Mais nous sommes très en retard dans ce domaine. Seules 55 % des bouteilles plastiques sont aujourd’hui collectées en France. Ce n’est qu’une moyenne et qu’un exemple car à Paris ou dans les grande villes de France, seule une bouteille en plastique sur dix est collectée.
    On comprend qu’une meilleure collecte est indispensable à un meilleur recyclage puisque le second dépend entièrement de la première.

    Quelles solutions espère la secrétaire d’État. 

    Elle se veut optimiste (of course). Il s’agit pour elle de tester le maximum d’idées de solutions innovantes qui d’ailleurs sont lancées un peu partout en France, d’après elle.

    Toutes solutions qui ont le mérite d’exister mais de manière parcellaire et localisée. La secrétaire d’État voudrait donc  tester ces solutions à plus grande échelle pour sélectionner celles qui s’avéreraient les plus efficaces. À la ville (la plus grande) comme à la campagne (le plus reculée).

    C’est là l’objectif de cet appel à manifestation d’intérêt. Et la secrétaire a même pensé à une « carotte » sous la forme d’une somme reversée à un fonds pour financer une grande cause de solidarité pour chaque objet collecté

    Une seule solution n’a pas été évoquée dans cet intéressante exposé : pas une seule fois la secrétaire d’État n’a évoqué l’abandon du plastique et de tous ses méfaits, sanitaires autant qu’environnementaux,  en faveur du retour au verre, consigné ou non ! Pourquoi ?

    Coluche n’aurait pas manqué de souligner : « voilà une question qu’elle est bonne ».

    Ce lien vous conduira au texte officiel de cet Appel à Manifestation d’Intérêt : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/invitation-presse-economie-circulaire-brune-poirson-arnaud-leroy-et-jean-hornain-presentent-collecte

     

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Le plastique : la grande invasion océanique

    D’après les dernières estimations, un « continent » de plastique occuperait la superficie du tiers des ...

    Effluents hospitaliers, eaux usées : des solutions existent.

    Effluents hospitaliers, eaux usées : des solutions existent.

    C’est ce que prouve l’expérience pilote du site de Bellecombe (Sipibel) menée depuis 2011 ...

    urine ressource naturelle

    Urine, ressource naturelle

    Le nouvel or noir désormais est jaune : l’urine, ressource naturelle.   Ce n’est pas ...