Comment économiser 50 milliards d’euros par an ? l’UE répond : en appliquant mieux la législation environnementale !

    Comment économiser 50 milliards d'euros par an ? l'UE répond : en appliquant mieux la législation environnementale !La Commission Européenne déplore une perte de 50 milliards d’euros par an en soins de santé en en coûts directs pour l’environnement.

    D’où la publication d’une communication destinée à améliorer la mise en œuvre de la législation environnementale qui comporte quelques 200 actes législatifs (qui disait que trop de lois tuent la loi ?). Négligence qui, selon la dite Commission, est néfaste tant à l’environnement qu’à la santé humaine, « engendre une insécurité juridique pour les entreprises et sape les fondements du marché unique« 

    Comment améliorer les choses ?
    Par l’intensification du dialogue avec toutes les parties prenantes  pour améliorer la mise en œuvre de la législation.Par le renforcement de la collecte de données et par « l’appropriation des objectifs environnementaux par tout un chacun« 
    Inspecter et Surveiller
    Mais aussi en améliorant les inspections et la surveillance du bon respect de la législation et en fixant des critères communs sur la façon dont les Etats devraient traiter les plaintes des citoyens.En facilitant l’accès à la justice quant aux questions environnementales.En soutenant les réseaux européens de spécialistes de l’environnement.En favorisant la prise de mesures concrètes dans des délais précis en cas de problème.

    En adoptant des valeurs de référence qui puissent faire l’objet d’une évaluation publique.

    Nous nous réjouissons de voir que l’on commence enfin à chiffrer les impacts sanitaires des activités humaines. La réduction de ces impacts, permettrait d’améliorer la santé des populations et de réduire  la facture, grâce à un véritable développement durable  en santé,  qui répond à notre définition du sujet :  »assurer des soins quotidiens de qualité, tout en préservant la santé des générations futures ». Cette phrase doit devenir un véritable cri de ralliement pour tous ceux qui se préoccupent d’assurer un avenir à l’humanité et nous ne devons cesser de la rappeler en toute occasion.

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Le BPA et le parabène récidivent : ce sont les tueurs du Tamoxifène.

    Le bisphénol A (BPA) et le méthyl parabène, deux perturbateurs endocriniens multi-récidivistes et fort ...

    Le « DROIT D’ALERTE » enfin reconnu et protégé.

    Une proposition de loi écologiste a été adopté à l’Assemblé Nationale, qui tend à ...

    Où trouver de l’aluminium ? Mais dans les laits pour bébés bien sûr…..

    Une récente étude britannique montre que plus de la moitié des lots analysés de ...