Un outil d’information sur les dangers des nanoparticules ?

    Un outil d’information sur les dangers des nanoparticules ?

    En consultant la « NANO DATA BASE », site Danois qui éclaire les citoyens sur les produits contenant des nanoparticules suspectées de toxicité : http://nanodb.dk/en/

    Nous ne saurions trop vous recommander de vous y reporter

    Pour vous donner une idée des services que cette consultation pourrait vous rendre, nous reproduisons pour vous, ci-dessous, la présentation qui est faite par la base de données Nanodatabase, développée par le DTU Environment, le Conseil écologique danois et le Conseil danois des consommateurs.

    « DTU Environnement est responsable du développement de la base de données, de la collecte des données, des évaluations scientifiques des nanomatériaux utilisés dans les différents produits de consommation et de la catégorisation NanoRiskCat. La base de données Nanodatabase est «vivante» et sera modifiée à mesure que de nouvelles données apparaissent. Le contenu académique de la Nanodatabase sera mis à jour par DTU Environment à travers de nouvelles recherches dans la littérature scientifique et des contributions des utilisateurs de la base de données, des producteurs et des autorités. La personne à contacter est Steffen Foss Hansen : sfha@env.dtu.dk

    Le Conseil écologique danois  a contribué avec des connaissances spécialisées dans le domaine des nanotechnologies et a été co-auteur de la plupart des textes. Le Conseil écologique danois possède de grandes connaissances dans le domaine des produits chimiques et a largement contribué au débat danois et international au cours des dernières décennies, et a réussi à maintenir une orientation politique sur la politique chimique. La personne à contacter est Lone Mikkelsen : lone@ecocouncil.dk

    Le Conseil danois des consommateurs  a également travaillé pendant de nombreuses années sur la question des produits chimiques, en se concentrant sur l’interdiction des produits chimiques nocifs dans les produits de consommation. Notre magazine mensuel «Think» avait un thème majeur sur la nanotechnologie dans le numéro de mai 2012. Le Conseil danois des consommateurs a développé la base de données et ses parties techniques et continuera à maintenir nano.tænk.dk / en, et veillera à ce que la base de données ne cesse de s’étendre avec plus de produits. La personne à contacter est Claus Jørgensen : cj@fbr.dk

    La Nanodatabase est financée par le Conseil européen de la recherche à travers le projet EnvNano – Effets environnementaux et évaluation des risques des nanomatériaux manufacturés (subvention n ° 281579) et partiellement financée par le Conseil danois des consommateurs et par la Fondation Villum (projet n ° VKR022070) entre 2011 -2014. »

    Nous voici pourvus d’un bon outil pour nous informer sur le sujet préoccupant des nanoparticules.

    Nous ne pouvons que conseiller de nous y reporter le plus souvent pour nous tenir au courant en cas de doute sur un produit quelconque.

     

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    Tags:

    • Voir les commentaires (1)

    • jeannot

      c’est utile car l’utilisation croissante des nanomatériaux génère de nouveaux risques professionnels encore méconnus faute de données suffisantes et d’études probantes pour détecter leurs caractères pathogènes spécifiques :  » La prévention des risques des nanomatériaux  » ; http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=466

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    les amis de la terre nanomateriaux

    Nanoparticules : le lait maternisé

    Une conquête de plus pour les nanoparticules : le lait maternisé. Une conquête dont Les ...

    NOTRE SANTE FACE AUX NANOPARTICULES.

    NOTRE SANTE FACE AUX NANOPARTICULES.

    Nous avons déjà attiré l’attention de nos lecteurs sur les graves questions que pose ...