Comment rendre le dépistage de l’amblyopie systématique pour tous les nouveaux nés à 9 mois ?

    dépistage systématique de l'amblyopie

    Témoignage de Jean Alagna, Directeur Honoraire de la Sécurité Sociale de Béziers

    « L’amblyopie est une maladie oculaire grave et irréversible, qui affecte la capacité visuelle des malades qui en sont atteints. Elle signifie pour les patients des difficultés permanentes tout au long de la vie, et pour la société des soins et dispositifs médicaux coûteux.

    Or un simple dépistage de l’amblyopie, dans les premiers jours après la naissance permet d’établir un diagnostic fiable et une prise en charge immédiate des nouveau-nés qui en sont atteints. Il s’agit là de l’illustration simple et peu coûteuse (50€ environ) d’un acte de prévention primaire, suivi d’une rééducation oculaire simple et peu coûteuse elle aussi. N’est pas mieux qu’une prise en charge au long cours, inconfortable pour le malade et coûteuse pour la sécurité sociale, c’est à dire pour les cotisants ?

    Il s’agit surtout d’insister sur ce que devrait être une vrai politique de santé publique anticipatrice et préventive. Politique de santé publique absente de nos débats publics et qui devrait être la matrice du système de prise en charge des soins, système basé en France essentiellement sur la réparation. Rappelons que les dépenses de prévention ne dépassent pas, actuellement 1% des dépenses totales de l’assurance maladie.

    A l’heure où la société française appelle de ses vœux de vrais changements de paradigmes, voilà un exemple à mettre en oeuvre compréhensible de tous pour montrer une voie à suivre. »

    Tags:

    • Après avoir dirigé plusieurs établissements de santé, il crée en 2005 le Comité de Développement Durable en Santé (C2DS). En 2009, il fonde l’agence de conseil Primum Non Nocere©, qui accompagne les établissements sanitaires et médico-sociaux dans la mise en d'une démarche de développement durable. Auteur de deux ouvrages : "Le développement durable et solidaire en santé" et "Hippocrate, au secours", il est également un artiste-peintre confirmé, avec plus de 600 œuvres à son actif exposées de Paris à New-York. Mais Olivier Toma, c'est avant tout le pionnier du développement durable en santé. Voilà près de 20 ans qu'il œuvre pour impulser une dynamique de développement durable dans les structures sanitaires et médico-sociales. Il est d'ailleurs à l'origine de la première éco-clinique de France respectant le label HQE, et a également créé le diplôme universitaire «Droit et gestion du développement durable en santé», à l’université de Montpellier. Engagé et passionné, il est force de propositions, d'idées et d'outils concrets mais il est surtout porteur d'une volonté farouche de créer un futur aux établissements sanitaires et médico-sociaux dans le respect du développement durable : " Imaginons un centre de lutte contre le cancer construit avec des matériaux non cancérigènes, une maison de retraite nettoyée à l’aide de produits moins nocifs pour les résidents qui les inhalent et les professionnels qui les manipulent, qui saurait trier et recycler ses déchets, évacuer de façon saine tous ses effluents, recycler les quantités colossales d’eau qu’elle consomme. Imaginons une clinique conçue en harmonie avec son environnement et fonctionnant avec des énergies vertes, ou encore un hôpital n’utilisant que des dispositifs médicaux exempts de toute toxicité, qui ne se contenterait plus d’une approche curative mais s’appliquerait à rendre ses patients acteurs de leur propre santé au travers d’actions d'éducation et de prévention,...'' Riche de convictions, Olivier Toma a l'art de convaincre et transmettre cette envie d’agir dans un seul objectif : faire avancer les hommes vers un monde meilleur et durable.

    • Voir les commentaires (0)

    Ads

    Vous pourriez aimer aussi

    AIR

    Les épurateurs d’air mis au pilori par l’Anses.

    Le problème de la qualité de l’air intérieur (QAI) est un de ceux qui ...

    DGCCRF

    DGCCRF : la loi du silence

    La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des ...

    Les parabènes avancent masqués dans les médicaments…

    Les parabènes avancent masqués dans les médicaments…

    400 médicaments contiennent des parabènes On parle beaucoup perturbateurs endocriniens en ce moment et ...