Faut-il consulter internet avant de passer sur « le billard » ? Peut-être…

    Faut-il consulter internet avant de passer sur "le billard" ? Peut-être…On n’arrête pas le progrès. Notamment en matière d’information.

    Ainsi, si vous vous posez des questions concernant une opération à laquelle vous ne pouvez vous soustraire, le site internet de la Sécu, va désormais  vous offrir tous les éléments d’un choix judicieux, car la dernière version de Ameli-direct.fr – site qui fut lancé en 2007 – complète dans sa dernière version l’ensemble des informations qu’on y trouvait déjà sur le monde médical, par des topos plus détaillés sur les établissements de santé qui pourront vous accueillir.

    Recouvrant un ensemble de 1800 actes contre 100 dans la précédente version, ce site vous permettra de choisir en connaissance de cause entre tel et tel établissement pour subir une ablation de la vésicule, un pontage coronarien, une appendicectomie  ou tout simplement accoucher. Car il ne s’agit pas de se contenter d’une simple liste d’établissements, mais d’avoir accès à une série d’informations les concernant, et permettant de choisir entre eux en connaissance de cause. Les publics comme les privés.

    Le choix peut se fait d’abord par nom, par spécialité médicale ou acte chirurgical.

    • Après quoi, chaque établissement est affecté d’indicateurs « de volume et de niveau« , qui permettent de découvrir celui où l’intervention envisagée est la plus couramment pratiquée. La fréquence étant considérée comme gage de sécurité.
    • Bien sûr, ces indications sont accompagnées de données tarifaires détaillées qui permettent de comparer les coûts d’une intervention d’un établissement à l’autre, ainsi que le taux de remboursement de l’assurance maladie
    • De même, le futur patient pourra-t-il découvrir les sommes qui resteront à sa charge – avant intervention de sa complémentaire santé – en tenant compte
      • des frais d’hospitalisation non remboursés
      • des dépassements d’honoraires, qui varient de manière tout à fait aléatoire d’un établissement à l’autre.

    L’indication du volume des interventions pratiquées par l’établissement dans tel ou tel domaine, est accompagnée :

        • d’une note affectée à la prise en charge de la douleur…ce qui nous permet de découvrir que la moyenne nationale est de 7,79/10.
        • d’une autre note associée à l’hygiène des locaux et du matériel. La moyenne nationale étant de 8,39.

    Tous les établissements recensés ne sont pas encore dotés de ces « infos qualité » car il s’agit là d’une des principales innovations proposées dans la nouvelle mouture du site. C’est la Haute autorité de santé (HAS) qui a la charge de fixer ces notes et aussi d’évaluer la qualité de la restauration ou encore le respect des droits des patients.

    Bien sûr les choses évoluant, des mises à jour régulières sont promises.

    Reste que du côté des médecins et praticiens, l’unanimité n’est pas faite car certains d’entre eux relèvent des données erronées ou peu actualisées qui nuisent à la qualité de l’outil.

    Mais il se trouve justement que le ministère a mis en place une Enquête Téléphonique – démarrée en 2011 et obligatoire en 2012 – qui permettra de fournir aux patients des indicateurs très fiables puisque, en définitive, c’est eux, par leurs appréciations, qui détermineront la note à affecter aux établissements et services.

    Et comme Primum-Non-Nocere n’est jamais en retard dans le domaine des innovations de toutes sortes à apporter à ce service public essentiel que constitue l’immense domaine de la santé, nous pouvons vous informer qu’ayant déjà sondé 3000 patients hospitalisés, nous serons en mesure de publier en fin d’année les résultats de l’OQH® (Observatoire de la Qualité Hospitalière) que nous avons mis en place dès la mise en œuvre de ces Enquêtes Téléphoniques.

     

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Un Guide pour adapter les entreprises au changement climatique.

    L’ epe (entreprises pour l’environnement) et l’ONERC (Observatoire national sur les effets du réchauffement ...

    PRIMUM à la Conférence des Nations Unies RIO + 20 consacrée au Développement Durable

    RIO +20 Conférence des Nations Unies sur le développement durable ! Primum Non Nocere participera ...