La Commission européenne appelle à investir dans la santé

    La Commission européenne appelle à investir dans la santéLa Commission européenne (CE) a adopté le 20 février dernier des mesures sur les investissements sociaux et ayant pour objectif de faire de la santé une partie intégrante de la stratégie Europe 2020 et d’aider les États membres à « utiliser leurs budgets de sécurité sociale et de santé de manière plus efficace en promouvant les bonnes pratiques et en leur donnant des orientations« ,

    La CE préconise trois axes :

    •  consolidation des investissements sociaux
    • meilleure utilisation des fonds européens pour soutenir les investissements sociaux
    • rationalisation de la gouvernance et des notifications. 

    Investissements

    • Les États membres de l’Union européenne – responsables de l’organisation et de la mise en œuvre de leurs propres services de santé et de soins. – doivent dépenser plus pour rendre leurs systèmes de soins de santé plus efficaces.
    • L’OCDE, que 2 % du PIB d’ici à 2017. pourraient être économisés
    • Il faut mettre en œuvre des réformes, des investissements et utiliser les ressources de manière optimale.

    Des gains d’efficacité ? Comment ?

    • en réduisant les hospitalisations et le recours aux spécialistes lorsqu’ils ne sont pas nécessaires
    • en renforçant les soins de santé primaires
    • en encourageant l’utilisation de médicaments génériques
    • en fondant les prises de décisions sur une évaluation de l’intérêt et de la rentabilité des technologies médicales.

    La santé des personnes : un investissement rentable ?

    • Vie sociale, professionnelle et productivité sont dépendantes de l’état de santé
    • Il a un impact financier direct sur les systèmes nationaux de santé.
    •  Les investissements dans ce domaine sont favorables à la croissance économique
    • Investir dans la promotion de la santé des enfants et des jeunes favorise leur développement physique et social donc leur future efficience sociale.
    • Investir dans le personnel de santé est une autre source de développement.

    Investir dans la réduction des inégalités en matière de santé

    Il existe encore des disparités importantes entre les États membres et à l’intérieur de ceux-ci.

    Les maladies évitables et les décès dus aux inégalités en matière de santé constituent un gaspillage humain. Il faut donc favoriser un accès universel à des services de soins sûrs et efficaces, organiser une meilleure coopération entre les services sociaux et de soins de santé, et agir efficacement sur les facteurs de risque.

    La Commission continuera d’encourager la coopération entre États membres – l’amélioration des connaissances scientifiques au niveau de l’Union – et soutiendra les investissements dans le domaine de la santé dans toute l’Union.

    Pour notre part, nous écrivions dans notre ouvrage « Hippocrate, au secours !  » :  » Il faut … changer totalement de paradigme, inverser la tendance et faire en sorte que le secteur de la santé soit désormais considéré comme un secteur majeur de l’économie française, comme un autre. Outre qu’il représente un million de salariés, on oublie qu’il est aussi source de création d’emplois – par définition non délocalisables – et qu’il peut être producteur de valeur ajoutée. Et pas seulement de « déficit» pour l’assurance-maladie. N’oublions pas non plus qu’il est enfin et surtout facteur d’amélioration de la qualité de vie. »

    Nous ne pouvons donc que nous montrer favorables à toute politique qui, en accord avec notre propre vision des choses, ne considérera plus notre système de santé comme une « source de déficits » mais comme une très  belle opportunité de croissance sociale et économique.

    Enfin nous rappelons au lecteur que le C2DS a créé cette année un Institut de Formation spécialisé dans le domaine des Relations DD, Environnement et Santé.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Le Développement durable à l’école. Un espoir pour l’avenir ?

    Le cabinet eQuiNeo en partenariat avec l’ADEME, ECO-EMBALLAGES, le Réseau Ecole et Nature, le ...

    Pour ses 40 ans la CAHPP lance « une gamme verte »

    Dans son effort vers l’instauration du développement durable en tant que priorité dans le ...

    « Santé 2020 » se réunit pour la 1ère fois.

    Les Etats membres de l’UE et les partenaires de l’OMS/Europe, réunis dans le cadre ...