Le deuxième Plan national santé environnement en cours de déclinaison dans les régions

    Le deuxième Plan national santé environnement en cours de déclinaison dans les régionsMme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, a récemment rendu public un bilan qui rend compte, pour 2010,  de la mise en place du Plan national santé environnement (PNSE2) 2009-2013 dans les Régions, ainsi que le programme prévisionnel 2011 du gouvernement dans le domaine de la santé environnementale.

    D’après le rapport de 84 pages publié par le groupe de suivi présidé par la députée UMP des Ardennes, Bérangère Poletti, le PNSE2 a été mis en place dans six régions (Provence-Alpes-Côte-d’Azur -Paca-, Aquitaine, Centre, Pays-de-la-Loire, Languedoc-Roussillon, Poitou-Charentes
    Il est « en consultation » dans sept régions : Auvergne, Basse-Normandie, Bretagne, Champagne-Ardennes, Haute-Normandie, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais.

    Et enfin, en cours d’élaboration dans huit autres régions : Alsace, Bourgogne, Ile-de-France, Midi-Pyrénées, Picardie, Rhône-Alpes, Guyane, Franche-Comté.

    Dans les cinq dernières régions non mentionnées ci-dessus : Corse, Limousin, Guadeloupe, Martinique, La Réunion, il n’a pas encore été lancé.

    D’après le ministre, le plan a retenu en Poitou-Charentes « une action destinée à améliorer la connaissance de l’efficacité des filières de traitement d’eau potable vis-à-vis des substances médicamenteuses et des perturbateurs endocriniens« . Ce qui ne peut que réjouir, l’équipe de Primum-Non-Nocere.

    Quant à la région Aquitaine, elle bénéficie d’une « étude épidémiologique sur la survenue d’effets sanitaires aigus sur les populations riveraines ou non de parcelles viticoles en période d’épandage (Phytoriv), le recensement des organismes recevant des plaintes relatives aux produits phytosanitaires ainsi que l’organisation des modalités de recueil de ces plaintes (Phytoplaintes) ». Mesure de bon sens qui n’ont que trop tardé. Mais ne  boudons pas notre satisfaction devant les efforts accomplis.

    BILAN DES ACTIONS DU PLAN NATIONAL

    Sur le plan national, on compte 5 mesures phares réalisées ou en cours d’aboutissement, sur les 12 initialement prévues. Parmi les 7 restantes, 3 sont « bien engagées, les résultats devant être suivis mais les décisions administratives ou budgétaires [sont] prises« .

    Les 4 dernières sont « en cours de mise en oeuvre avec des degrés divers de réalisation« .

    Bérangère Poletti. présidente du groupe de suivi du PNSE2 signale quelques points à améliorer : retard pris dans la mise en place d’un des trois groupes de travail dans le cadre du groupe de suivi du PNSE2, celui sur les inégalités environnementales présidé par le député socialiste Gérard Bapt (Haute-Garonne). Quand on observe le degré de concentration des députés à l’Assemblée, on comprend pour le groupe a pris du retard.

    Les deux autres groupes de travail portent respectivement sur

    –          les expositions responsables de pathologies à fort impact sur la santé, et sur

    –          les risques émergents tels que les nanotechnologies, les ondes électromagnétiques et les perturbateurs endocriniens.

    Restent encore à améliorer, toujours d’après Bérangère Poletti,  « la protection des femmes enceintes et des enfants, le recensement des « points noirs » environnementaux qui concentrent plusieurs problèmes de pollution, ainsi que la recherche, la formation et l’information« .
    Nous connaissons de nombreux professionnels de santé qui sont à la disposition de Berengère Poletti et qui le lui ont fait savoir…à de nombreuses reprises. Les écouter enfin, permettrait de ne pas perdre un temps précieux sur ces sujets si délicats, sur lesquels nous travaillons depuis des années….

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    L’Etat va mettre les hôpitaux français sous perfusion.

    10 milliards, pas moins, pourraient être affectés du grand emprunt de 35 milliards levé ...

    Vous avez dit Bio ? Regardez-y à deux fois !

    Car la Cour des comptes européenne vient de dénoncer l’inefficacité du système de contrôle ...