Le ministre de la santé se rebiffe !

    Le ministre de la santé se rebiffe !Une heureuse surprise ces derniers jours : Xavier Bertrand, ministre du travail, de l’emploi et de la santé, veut instituer une AMM pour les dispositifs médicaux et souhaite un changement de la réglementation européenne à ce sujet.
    Comme quoi, une fois de plus, « à quelque chose  malheur est  bon » puisque c’est cette sordide affaire des prothèses PIP (Poly Implants Prothèses) et la carence des mécanismes officiels de contrôles qui ont inspiré cette proposition du ministre, ce qui est une première s’agissant de la  réglementation sur les dispositifs médicaux.Nous ne reviendrons pas sur la genèse et le déroulement des épisodes de l’affaire PIP où tout relève de l’arnaque et du sordide en commençant par les substances utilisées et en terminant par les méthodes de stérilisation qui étaient totalement court-circuitées d’après le témoignage d’un ancien cadre de la société. L’accent a été mis sur les prothèses mammaires mais cette affaire concerne aussi les hommes puisque la société fabriquait des implants pour eux.Cependant, ce scandale nous donne l’occasion que nous ne négligerons pas, de rappeler que nous réclamons depuis des années une AMM, non seulement sur les dispositifs médicaux (notamment les poches de produits sanguins) mais aussi sur les cosmétiques dont certains affectent les femmes enceintes et les nouveaux nés, sans oublier les matériaux de construction dans le secteurs hospitalier. Cosmétiques et matériaux qui continuent allègrement à être distribués ou utilisés sans qu’aucune Agence se préoccupe des nuisances qu’ils entraînent.Pourquoi faut-il donc en France en passer par des drames et des scandales avant que les autorités de tutelle prennent les mesures de protection des patients ou des consommateurs dont elles ont pourtant les intérêts sanitaires en charge ?Négligence ? aveuglement ? chevauchement des responsabilités conduisant à l’inertie ? ou influence d’un lobbying si efficace que le sujet traité au « 20 H » de TF1 de lundi 10 janvier, prétendait qu’il n’existait pratiquement pas chez  nous, au contraire de la Commission européenne où il fleurit comme fleurissaient les marchands dans le sein du Temple au temps du Christ ?
    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

     

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Climat et Santé, même combat ?

    L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation météorologique mondiale (OMM), éditent ensemble pour ...

    Dormez ! Votre cœur fera le reste…

    Qui disait que la fortune vient en dormant ? Nous ne pouvons pas affirmer ...

    25 médicaments privés d’AMM(1) par l’ANSM(2)

    Ce sont, bien entendu, des médicaments dits « génériques » commercialisés par Abbott Products, ...