Le programme ECO-ECOLE s’allie à la MGEN.

    eco ecoleL’initiative Eco-Ecole bénéficie désormais d’un soutien majeur dans l’univers de l’éduction : celui du groupe MGEN. Accord de mécénat signé pour 3 ans. MGEN apportera son appui financier mais il interviendra aussi pour informer les enseignants des résultats de la démarche entreprise.
    Le mécénat de la MGEN veut soutenir la politique gouvernementale en faveur de l’éducation au développement durable, telle qu’elle a été définie par les Ministres intéressés en début d’année. Cette démarche concerne tous les établissements scolaires français invités à s’investir dans une démarche de développement durable.
    EcoEcole qui fonctionne déjà dans 1800 établissements, espère inciter les établissements ouverts à l’action en faveur de la transition écologique, à rejoindre ses rangs dès la rentrée scolaire 2015. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à la fin de ce mois-ci.
    Eco-Ecole déjà présent dans 60 pays, a démarré sa carrière chez nous à la rentrée scolaire 2005. Son méthode consiste à associer tous les acteurs de l’école (collectivités territoriales, enseignants, élèves, parents d’élèves, associations, prestataires et fournisseurs…) autour d’un projet, après diagnostic et définition d’un plan d’action pour l’établissement scolaire considéré.
    On met alors à la disposition de ces établissements les outils nécessaires et on leur offre un accompagnement personnalisé pour qu’ils puissent initier des actions de sensibilisation au développement durable et améliorer leur gestion, notamment en matière de réduction de leur empreinte écologique. Le tout, gratuitement.
    D’autres actions sont encouragées : mutualisation des expériences – mise en commun des moyens entre les établissements participants – actions de prévention et coopération entre les parties prenantes d’un même projet.
    Le projet facilite aussi le transfert des solutions adoptées, vers la maison comme vers les bâtiments publics et professionnels.
    Les établissements engagés dans la démarche peuvent obtenir une labellisation, accordée chaque année scolaire, ce qui leur permet de valoriser leur travail et d’affirmer leur engagement.
    Une étude nationale Eco-Ecole portant sur les résultats obtenus sur des projets concrets, a été réalisée en 2014. La conclusion en est encourageante : réduction des impacts environnementaux, économies financières, coopération et transferts d’expériences ont pu être constatées.
    Longue vie à ce projet !

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    L’Agenda de l’Accessibilité pour tous…

    Inscrite dans la loi du 11 février 2015, l’accessibilité de tous les établissements et ...