Le Téléphone MOBILE : un danger pour le fœtus !

    Le Téléphone MOBILE : un danger pour le fœtus !Le Dr Hugh S. Taylor, professeur et chef de la Division d’endocrinologie reproductive et d’infertilité du département d’obstétrique et gynécologie de Yale, a dirigé  une étude sur les conséquences de l’exposition in utero aux rayonnements des téléphones cellulaires sur le développement du cerveau des souriceaux et publiée dans la célèbre revue « Nature ». Verdict : Hyperactivité et troubles nerveux.

    D’où une conclusion de bon sens qui s’impose : limiter l’exposition du fœtus à ces rayonnements.

    Le Dr Taylor précise : «C’est la toute première preuve expérimentale des effets de l’exposition du fœtus aux radiofréquences de téléphones cellulaires sur le comportement de l’enfant puis de l’adulte, plus tard dans la vie».

    Mais il se trompe par omission car une précédente étude (décembre 2010) publiée dans le «  Journal of Epidemiology and Community Health  » avait mis en lumière une augmentation de 50% des risques de troubles du comportement chez l’enfant exposé.

    L’étude qui a été menée en comparant les souris enceintes exposées aux rayonnements d’un téléphone cellulaire, à un groupe témoin de souris non exposées, montre une hyperactivité et des troubles de la mémoire de la progéniture des souris exposées. La mesure de l’activité électrique du cerveau des souris adultes exposées puis les tests psychologiques et comportementaux, ont mis en évidence l’effet des radiofréquences sur le développement des neurones de la région du cortex préfrontal du cerveau. Or le déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est localisé dans cette zone précise du cerveau.

    Les conclusions du Dr Taylor sont claires :  « Nous avons montré que ces problèmes de comportement chez les souris sont similaires à des TDAH et pensons qu’ils sont causés par l’exposition au téléphone cellulaire dans l’utérus….L’augmentation générale de ces TDAH constatés chez les enfants aujourd’hui peut être en partie due à leur exposition in utero à l’irradiation cellulaire…..Les téléphones cellulaires ont été utilisés dans cette étude pour simuler les effets de l’exposition chez l’homme, mais les recherches futures, au lieu d’utiliser des générateurs standards du champ électromagnétique devront chercher à reproduire plus précisément le niveau d’exposition ».

    Il est donc évident qu’il conviendra d’élargir, de contrôler et d’affiner ces premières observations, mais d’ores et déjà le principe de précaution à appliquer est impératif : « futures mamans, laissez le téléphone portable dans le tiroir de votre commode…et oubliez le ! »

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Un métal qui nous veut du bien : Le Cuivre

    Une note reçue d’une de nos correspondantes a retenu notre attention. Elle s’est intéressée ...

    Futures mamans, méfiez-vous des solvants !

    Les solvants multiplient par 2,5 le risque de malformations congénitales chez les femmes enceintes. ...

    Les Champs Electromagnétiques à l’index de l’INRS

    L’INRS vient de publier une brochure fort bien documentée sur les moyens de prévention ...