L’Efficacité énergétique à l’allemande

    © Copyright 2012 CorbisCorporationLe gouvernement allemand (par le bais de son agence nationale de l’énergie DENA) encourage  l’efficacité énergétique. Désormais les propriétaires de maisons et appartements pourront bénéficier de subventions plus importantes et de meilleures conditions de crédit ». Les subventions pour ces améliorations passent de 7,5 % à 10 % des dépenses nécessaires. Notamment pour les systèmes de chauffage à base de sources renouvelables : solaire thermique, biomasse et pompes à chaleur.

    Les 3 piliers de l’efficacité énergétique à l’allemande

    1 –  La réduction de la demande est fortement encadrée et légalisée, elle impose de réelles améliorations de la performance énergétique des bâtiments.

    2 – Les incitations financières : subventions et prêts sont accordés pour réduire la consommation d’énergie dans l’environnement bâti à tous les échelons administratifs : fédéral, régional, municipal. Au niveau fédéral les prêts sont accordés par la banque d’investissement publique KfW.

    3-  Informer pour faire évoluer les comportements énergétiques. Collaborer avec tous les niveaux administratifs –  développer des standards applicables en matière de performance énergétique – soutenir des projets pilotes sur l’ensemble du pays.

    Priorité aux bâtiments : résidentiels, immeubles de bureaux, bâtiments agricoles, soient les plus gros consommateurs d’énergie.

    Les normes fédérales.

    La rénovation d’un bâtiment – toit, murs extérieurs, fenêtres – doit obligatoirement l’améliorer de 30 %  sur le plan énergétique. L’isolation : de 15 % minimum. Le chauffage, la production d’eau chaude, la ventilation et la climatisation doivent inclure des systèmes efficaces énergétiquement ou des technologies renouvelables. On doit remplacer les énergies fossiles par des sources renouvelables pour réduire les émissions de CO2. Les diagnostics de performance énergétique sont rendus obligatoires et les diagnostiqueurs professionnels doivent être accrédités.

    Le dispositif  KfW

    Si la réglementation joue un rôle important dans l’efficacité énergétique à l’allemande, rien n’aurait été possible sans la banque d’investissement publique KfW, qui la finance très largement à travers  un dispositif très centralisé, tant sur le plan opérationnel que sur celui  que des financements et des subventions. La KfW représente le véritable outil stratégique et tactique de l’Etat fédéral ne matière de réhabilitation, rénovation à visée d’une meilleure efficacité énergétique

    La KfW s’intéresse également

    –          aux investissements dans les réseaux intelligents (smarts grids), censés optimiser les usages énergétiques,

    –          au financement d’installations de production d’énergie renouvelable ( solaire et éolien surtout

    –          L’enjeu consiste à élever  les sources renouvelables à hauteur de 35 % de la production nationale en 2020 – et plus de 80 % d’ici à 2050 ! Actuellement 20 % de l’électricité allemande est produite à partir de sources renouvelables. Elle ne représentait que 6 % en 2000.

    L’innovation 

    Elle est stimulée par le défi de l’efficacité énergétique et s’intéresse à la thermique des bâtiments, au stockage de l’énergie et aux systèmes intelligents. Le stockage de l’énergie n’est pas oublié et deux méthodes sont retenues aptes à gérer le caractère intermittent des énergies renouvelables et à mieux intégrer leur production dans le réseau électrique.

    Il s’agit de celle dite du « power-to-gas » : il s’agit d’absorber le surplus d’électricité des éoliennes en produisant de l’hydrogène par hydrolyse et à stocker l’énergie sous forme gazeuse dans des réservoirs. Et de celle du « power-to-heat », qui se pratique au moyen de pompes à chaleur.

    Des pistes pour l’avenir

    Des systèmes intelligents chargés de gérer automatiquement la consommation d’énergie.

    Un autre procédé, déjà connu aux Etats-Unis et développé en Bavière : le « Demand-Response » : automatiser et régler la délivrance d’électricité à la demande en l’associant aux capacités de stockage.

    Dernière initiative au Nord du pays : fournir de l’électricité, du gaz et de l’eau aux clients particuliers et professionnels en leur permettant de choisir à tout moment de la journée la source et les paramètres de délivrance : origine renouvelable ou non, évitement des pics de consommation, et autres considérations.

    Des initiatives à suivre donc.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    La France devient-elle un Jardin aux Fruits Empoisonnés ?

    La France devient-elle un Jardin aux Fruits Empoisonnés ?

    La situation Faute d’appliquer correctement la réglementation en vigueur, les producteurs de fruits nous ...

    Le Plan Climat de Nicolas Hulot.

    Le Plan Climat de Nicolas Hulot.

    Le Ministre d’Etat chargé chargé de la transition écologique et solidaire, vient de faire ...