L’innovation est à l’honneur !

    © Copyright 2012 CorbisCorporationLe gouvernement a l’intention d’inscrire l’innovation « au cœur du modèle français » en tant que facteur clé de relance de l’économie.

    Quels sont les enjeux visés ?
    – Améliorer la compétitivité, la croissance et l’emploi
    – Transformer la société pour construire le modèle français
     Mobiliser toutes les forces d’innovation à tous les niveaux et dans tous les domaines
    – Soutenir la dynamique des écosystèmes, le transfert des connaissances et de technologies entre entreprises, grands groupes et PME
     Dynamiser les entreprise innovantes
     Mener une politique publique de l’innovation coordonnée, cohérente et efficace.

    Ce plan d’action propose  « 40 mesures transverses. Il complète et renforce la démarche sectorielle des 34 plans de la nouvelle France industrielle et des 7 ambitions de la commission « Innovation 2030« .

    Ce plan, que vous trouverez en « lien » se décompose de la manière suivante
    Définition des « Axes stratégiques » aux sous-alinéas évocateurs :
     Innovation pour tous
     Innovation ouverte
     Innovations pour la croissance
    – Innovation publique

    Définition des mesures emblématiques
     Donner aux jeunes l’envie d’innover
     Soutenir l’innovation dans toute sa diversité
     Attirer les talents en France avec le programme « nouveaux argonautes »
     Permettre à tous de créer une ‘start-Un Patient  » (sic)
     etc….

    Un 3ème sous- alinéa propose une réflexion sur le concept d’Innovation et rappelle le rôle de la Recherche et Développement qui est un des éléments de l’Innovation mais pas le seul. Celui des travailleurs hautement qualifiés et des interactions entre firmes et avec les établissements publics de recherche.
    Il insiste sur l’importance des structures propices à l’apprentissage et à l’exploitation du savoir. Deux chiffres sont indiqués à ce sujet : 25% pour la France, 37 % pour les USA.
    Sont ensuite définies les caractéristiques que l’Innovation et les retombées attendues d’une telle politique de l’Innovation en terme d’emplois en rappelant que 3 millions d’emplois ont été créés aux USA grâce au programme « Start-Up America » entre 1992 et 2005.

    Pour notre part, nous sommes très sensibles au rôle dévolu à la Recherche et Développement dans cette étude. C’est un point sur lequel nous avons beaucoup insisté dans notre ouvrage « Hippocrate, au secours….! » comme nous l’avons rappelé sans le tout récent article que nous avons consacré à l’étude parue aux USA sur les rapports entre éclairage et bien-être des patients.
    Nous sommes persuadés que financer l’Innovation dans le Secteur de la Santé est une clef pour réaliser des économies et réduire les impacts écologiques et sanitaires de nos activités.
    C’est ce que prévoit le l' »Action 6 » de l' »Axe 1″ ainsi rédigé :  » Soutenir l’innovation en milieu hospitalier avec un focus sur les dispositifs médicaux » et nous nous en réjouissons.
    Il faut étudier en priorité le « reprocessing » pour limiter l’usage unique, étudier tous les procédés moins nocifs pour l’environnement comme l’électrolyse et la vapeur, analyser l’empreinte écologique des implants et prothèses mini invasifs, évaluer les solutions hydro alcoolique  » sans alcool » pour protéger nos infirmières et personnels de santé enceintes, évaluer les procédés de traitements des résidus de médicaments dans l’eau, financer l’éco conception des dispositifs médicaux….

    Comme on le voit, une structure Recherche et Développement en Santé a de beaux jours de travail et d’Innovation heureuse devant elle.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    L’imagerie médicale OUI, l’irradiation massive et cancérigène : NON !

    L’Autorité de sûreté nucléaire a lancé, à tous les professionnels et acteurs de santé, ...

    La Cour des comptes critique la gestion des déchets ménagers

    La Cour des comptes dans son dernier rapport se montre sévère envers les collectivités ...

    LA PEDIATRIE EN FRANCE : « No Future » ???

    Les parents français  ont de quoi « se faire des cheveux » : secteurs public et ...