L' »Obsolescence Programmée » doit absolument devenir « obsolète » dans nos établissements de santé

    L'"Obsolescence Programmée" doit absolument devenir "obsolète" dans nos établissements de santéLes Amis de la Terre publient un rapport contre l’obsolescence programmée, initiative à laquelle nous nous associons bien volontiers.

    Ils écrivent :

    « La surconsommation des produits high-tech liée à  l’innovation et aux stratégies publicitaires a contribué à   créer une véritable obsolescence programmée et commerciale. En effet, les constructeurs n’informent pas sur le meilleur moyen de réduire l’impact de ces consommations comme allonger la durée de vie des produits. Pire, constructeurs et opérateurs usent de tous les stratagèmes pour réduire la durée de vie de leurs produits »,

    Coup-de-gueule qui n’est pas inutile à la veille de Noël, période pendant laquelle seront vendus environ 9,5 millions de produits high-tech, dont le tout nouveau Iphone 5 !

    Cette ONG insiste sur la directive 2006/66/CE sensée encadrer les pratiques relatives aux piles et accumulateurs, ainsi qu’aux déchets de piles et d’accumulateurs. Elle rappelle aussi les accords volontaires de 17 constructeurs qui, en 2009,  s’engageaient à commercialiser des téléphones mobiles compatibles avec un chargeur universel.

    Obsolescence programmée et environnement

    On sait depuis longtemps ce que vaut ce type d’engagement. Ce qui fait écrire aux Amis de la Terre : « Mais pour doper leurs ventes, des opérateurs et constructeurs de produits high-tech continuent de les détourner : les chargeurs universels peinent à  voir le jour alors que les batteries intégrées, théoriquement interdites, foisonnent. Et le rapport de l’ONG précise  « Alors qu’il est urgent de réduire l’impact de nos consommations, le renouvellement de nos biens de consommation, notamment dans le secteur des télécom, est de plus en plus fréquent. Un ordinateur portable est actuellement renouvelé tous les trois à  quatre ans et un téléphone tous les dix-huit mois »
    Et c’est bon pour l’environnement ça ???

    Pas du tout puisque « la production de l’iPhone 5 par Apple émet … 36 % de gaz à  effet de serre de plus que celle de l’iPhone 4S, commercialisé un an plus tôt ».

    Où elle devient carrément condamnable

    Les Amis de la Terre, dans leur rapport affirment ceci : « Lors de la production, les conséquences de l’exploitation minière dans les pays du Sud où sont extraits les métaux utilisés pour les smartphones (étain en Indonésie, terres rares en Chine), les destructions environnementales ou pollutions, ainsi que les rythmes de travail imposés aux ouvriers des usines d’assemblage sont souvent passés sous silence ».

    On devine assez aisément pourquoi.

    L’ONG demande donc aux pouvoirs publics de « lutter contre l’obsolescence programmée des biens en promulguant une loi qui crée un délit d’obsolescence programmée, allonge la durée de garantie légale de deux à dix ans et donne des informations substantielles au consommateur quant aux possibilités de réparation (durée de disponibilité des pièces détachées, informations sur le caractère réparable des produits, etc.)».

     Excellentes mesures qu’il faudra étendre au vaste champ des activités hospitalières où se pratique cette « obsolescence programmée » sans aucun état d’âme tant elle paraît naturelle et aller de soi.

     

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Un nouvel institut de recherche est né : INEF 4

    Dans le droit fil de l’effort entrepris dans le domaine de la transition énergétique, ...

    Le PFL 2013 à l’Assemblée nationale et les nouvelles dispositions fiscales.

    Au travers de discussions souvent filandreuses essentiellement intervenues entre le PS et les « Ecologistes », ...