Les maternités de Nouvelle-Aquitaine entrent dans une démarche surprenante

    Les maternités de Nouvelle-Aquitaine entrent dans une démarche surprenante

    Les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant sont primordiaux. En effet, dès la conception jusqu’au 2 ans de l’enfant, les organismes sont particulièrement sensibles aux éléments extérieurs comme les perturbateurs endocriniens et autres risques chimiques.

    Face à ce constat, quatre maternités de la région Nouvelle-Aquitaine accompagnées de l’Agence Régionale de Santé réalisent des actions pour réduire les risques chimiques au sein de leur établissement et sensibilisent les parents pour le retour au domicile. L’ARS Nouvelle-Aquitaine a financé plusieurs opérateurs dont Primum Non Nocere® pour les accompagner dans cette démarche.

    Quelles sont les actions ?
    Comment les mettent-elles en place ?
    Quels avantages sur la santé mais aussi sur leur économie leurs apportent-elles ?

    Les maternités des Centres Hospitaliers de Périgueux, Angoulême, Guéret et La Rochelle nous livrent leurs expériences et nous prouvent qu’en changeant nos gestes au quotidien et en prenant soin des premiers instants de nos enfants nous leur donnons les ressources dont ils ont besoin.

     

     

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    réception

    Inauguration de l’Espace Primum

    L’agence PRIMUM NON NOCERE inaugure ses nouveaux bureaux éco-responsables et collaboratifs.

    Article et reportage sur France 3 Rhône Alpes

    Article et reportage sur France 3 Rhône Alpes

    Allergies, cancers… A Saint-Égrève, une formation pour identifier les risques environnementaux sur notre santé. ...