7 personnalités de l’écologie font analyser leurs cheveux : 68 perturbateurs endocriniens retrouvés !

    (Photo : usinenouvelle.com)

    Alors que la Commission européenne doit voter sur le sujet des perturbateurs endocriniens le 28 février, l’ONG Générations Futures publie les résultats d’analyses effectuées sur une mèche de cheveux de sept personnalités de l’écologie.

    Nicolas Hulot, Yannick Jadot, Delphine Batho, Isabelle Autopsier, Yann Arthus Bertrand,… : entre 18 et 68 perturbateurs endocriniens ont été retrouvés sur chaque personne. L’association Générations Futures réclame un meilleur encadrement des ces substances « les perturbateurs endocriniens avérés, probables ou présumés auxquels nous sommes exposés soient identifiés comme tels et donc interdits d’utilisation » précise François Veillerette, directeur de Générations futures.

    Les résultats de l’étude menée par GÉNÉRATIONS FUTURES
    • Isabelle Autissier, présidente WWF France : 68 perturbateurs endocriniens trouvés dont 50 quantifiés.
    • Nicolas Hulot, militant de l’écologie et ancien journaliste : 51 trouvés et 23 quantifiés.
    • Yann Arthus Bertrand, photographe et réalisateur :  50 perturbateurs trouvés dont 22 quantifiés.
    • Marie-Monique Robin, journaliste: 50 trouvés dont 29 quantifiés.
    • José Bové, eurodéputé, agriculteur : 48 trouvés dont 15 quantifiés.
    • Delphine Batho, ex-ministre de l’Ecologie : 36 trouvés dont 8 quantifiés.
    • Yannick Jadot, candidat EELV à la présidentielle : 19 trouvés dont 9 quantifiés.
    Primum Non Nocere revient sur le coût des pathologies liées aux perturbateurs endocriniens : 157 milliard d’€ par an ! Articles à consulter sur le sujet :
    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    pollution air

    Pollution de l’air et tabac

    La pollution de l’air est plus dangereuse que le tabac. C’est ce qui ressort ...