Projet de Recensement des Médecines Alternatives

    Médecines alternatives - Sciences-et-Vie.comNous travaillons depuis des années dans le secteur de la santé avec pour objectif d’y intégrer les pratiques d’un Développement Durable destiné à améliorer durablement la santé publique. Dans cet itinéraire nous avons pu rencontrer des professionnels de santé engagés, encourager des établissements pilotes et des soignants exemplaires.
    Chemin faisant, nous avons également constaté que différentes types de médecines peuvent coexister. Des médecines moins médicamenteuses, moins invasives, moins agressives même, des pratiques plus préventives que curatives et donc moins couteuses pour la société.

    Ces médecines et pratiques doivent devenir complémentaires de notre médecine officielle et apporter leurs vertus tant à la santé publique qu’à  l’équilibre de l’économie de la santé.

    C’est là le fondement même du Développement Durable en Santé.
    Nous avons donc décidé de nous lancer dans la seconde étape de notre parcours. Nous l’intitulons : « Recenser les établissements et professionnels qui associent différentes médecines dans l’intérêt du patient ».

    Il s’agit de créer une plateforme internet interactive  qui mettra à la disposition des patients et des professionnels de santé une information actualisée, objective et sérieuse.

    Pour financer cette nouvelle entreprise de santé publique, un moyen : les financements collaboratifs.
    Notre projet  en vidéo, fera l’objet dès le 19 mai d’un appel à participation. Je vous serais reconnaissant de le diffuser  le plus largement possible dans votre entourage pour le rendre possible.

    Je suis à votre disposition pour vous en parler.

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    https://fr.ulule.com/cooperation-entre-medecines/

    https://politiquedesante.fr/2015/08/19/un-nouveau-modele-de-sante-possible-la-medecine-integrative/

    https://politiquedesante.fr/2011/11/02/7-milliards%E2%80%A6/

    https://politiquedesante.fr/2011/11/02/7-milliards%E2%80%A6/

     

    Détails du projet

    Imaginez…

    • un bloc opératoire qui utilise – en complément de ses pratiques traditionnelles – l’homéopathie et les huiles essentielles pour tranquilliser ses patients, puis l’hypnose médicale pour favoriser l’endormissement,
    • une maternité qui utilise l’acupuncture pour faciliter les accouchements (limitant le taux d’épisiotomie par exemple) puis l’ostéopathie pour améliorer l’équilibre fonctionnel du bébé et de la maman,
    • une maison de retraite qui utilise la sophrologie pour lutter contre les douleurs de ses résidents, etc. etc…

    En fait, il est inutile d’imaginer car tout ceci existe déjà dans certains établissements de santé en France ?

    Clinique Montagard à Avignon : https://www.youtube.com/watch?v=fcCOpUtW-CU

    Hôpital Pitié Salpétrière : https://youtu.be/NdieuALwm6E

    Et ailleurs en Europe :

    Hôpitaux Suisses : http://www.rts.ch/emissions/36-9/7324125-les-medecines-alternatives-entrent-a-l-hopital.html

    En tout, nous avons pu identifier plus d’une cinquantaine d’autres exemples de ce type d’initiatives !

    Nous les mettrons en ligne sur la plateforme ainsi que tous ceux que nous identifierons dans les prochains mois grâce à votre participation et votre soutien !

    Pourquoi un tel projet ?

    • Tout d’abord parce que l’utilisation conjointe de ces médecines s’avère bénéfique pour les patients, les professionnels de santé, l’environnement, les budgets et les générations futures !
    • Ensuite, parce qu’une part grandissante de la population a recours aux médecines non conventionnelles en ville et souhaiterait pouvoir aussi en bénéficier en milieu hospitalier. Selon le Conseil de l’Ordre des Médecins, plus d’un français sur 2 reconnait avoir recours aux médecines complémentaires.
    • Puis, parce que beaucoup d’établissements utilisent ces pratiques mais ne communiquent pas ou très peu sur le sujet et nous voulons les y encourager.

    Recensement

    Nous voulons constituer une base de données à destination du grand public et des professionnels de santé.

    Recensement  principales sources des données (liste non limitative) :

    • Témoignages du grand public et des professionnels de santé recueillis via un formulaire en ligne
    • Enquête auprès des établissements de santé
    • Enquête auprès d’associations et de fédérations de professionnels qui exercent en milieu hospitalier.
    • Revue de différents médias

    Recensement-périmètres investigué :

    Nous recueillerons tous types de données, quels que soient les pathologies ou les services, les pratiques et les symptômes traités.

    En revanche, le périmètre de notre recherche active sera fonction des moyens obtenus :

    1. Nous commencerons par explorer ce qui se pratique plus particulièrement en cancérologie
    2. Puis, si le budget le permet, nous élargirons le champ des recherches aux services de maternité
    3. Enfin, et si nous disposons du budget optimal, nous explorerons ce qui se pratique dans les blocs opératoires.

    Ces données seront ensuite triées, analysées et vérifiées par l’équipe projet avant publication sur la plateforme.

    La plateforme

    A ce jour, nous prévoyons que la plateforme permette :

    • de faire des recherches selon différents critères : nom de l’établissement, lieux géographiques, types de médecines pratiquées, services et pathologies concernés, etc…
    • de visualiser les établissements sur une carte
    • de recueillir les expériences du grand public et des professionnels de santé

    Et si le budget nous le permet, la plateforme contiendra aussi des témoignages sous forme d’articles et de vidéos.

    Mais tout ceci évoluera en fonction des attentes que les contributeurs « Ulule » auront exprimés tout au long de la campagne de collecte des fonds.

    Découvrez l’amorce du projet de plateforme sur le site de Ulule, lors du lancement de la campagne de collecte !

    Nous avons besoin, au minimum, de 37 080 € pour lancer le projet.

    Concrètement, à quoi serviront les fonds collectés ?

    Ils serviront principalement à rémunérer les personnes qui vont recenser ces pratiques, construire la plateforme web, la rendre attractive, réaliser son contenu et enfin la mettre à jour au fil des mois .

    Une ou plusieurs personnes seront en charge d’approfondir les recherches déjà amorcées et une équipe webmaster/graphiste transformera nos données actuelles en un outil pratique et convivial.

    Au-delà du budget optimal, les fonds contribueraient à financer le film sur l’intégration des médecines non conventionnelles dans les établissements de santé que nous projetons de réaliser en 2017. Des partenariats avec des entreprises privées sont d’ores et déjà en cours de négociation pour la réalisation du film

    Pourquoi utiliser le crowdfunding et non des partenariats d’entreprises par exemple ?

    C’est une façon de mesurer les attentes citoyennes en matière de santé.

    Leur mobilisation autour de ce projet sera un signal pour les professionnels de santé et pour les autorités.

    Ce sera aussi un signal pour des financeurs potentiels de la suite. Ce site, une fois construit devra être mis à jour et enrichi.

    Ce sera aussi un signal fort pour les financeurs du film en 2017.

    Contact :

    Christine BELHOMME

    Responsable du projet

    contact@cooperation-entre-medecines.com

    • Voir les commentaires