Le talc source de profits pour les Talibans

    Le talc source de profits pour les Talibans
    Le journal « Le Monde » révèle que les Talibans et l’Etat islamique (que les Américains ont largement contribué à installer) dans l’est de l’Afghanistan font « leur beurre » en nous fournissant une large partie du talc que nous consommons, nous Européens qui les combattons !

    Le silicate de magnésium (talc) est devenu, d’après le rapport confidentiel d’une ONG basée en Afghanistan pour ces « fous d’Allah »  une manne annuelle de 22 millions de dollars grâce à la taxation obligatoire de la production de talc dans le Nangarhâr (province limitrophe du Pakistan). De quoi rendre perplexes les soixante-dix pays contributeurs de trente organisations humanitaires réunis en congrès à Bruxelles pour discuter de l’Afghanistan. Car en fait ces « taxes » n’ont pas d’autre objectif que de financer leur guerre et leurs violences. Chaque chargement de camion qui transite de l’Afghanistan au Nord du Pakistan se transforme ainsi en équipements militaires. Et « le talc [ainsi] concassé [étant] ensuite acheminé vers l’Italie où il est réduit à quelques microns…. est vendu aux quatre coins de l’Europe « .

    Or le talc présente de nombreuses applications en santé

    • Dans l’industrie pharmaceutique, comme excipient (souvent comme lubrifiant) dans certains médicaments.
    • En cosmétique, comme poudre à talquer grâce à ses propriétés absorbantes.
    • Dans l’agro-alimentaire comme anti-agglomérant,
    • Comme charge dans la fabrication du papier.
    • Dans la fabrication du caoutchouc
    • Pour les peintures, la céramique, etc.
    • La stéatite, roche constituée essentiellement de talc, est ou a été utilisée comme matériau de fours, d’éviers, de centraux électriques, d’habillage de résistances électriques (chauffe-eau), dans la construction d’un poêle de masse, etc.
    • Il constitue la craie des tailleurs.
    • Il trouve aussi des applications en en chirurgie, notamment en pneumologie.

    Difficile d’admettre que chaque fois que nous talquons les fesses de nos bébés nous contribuons à financer ce lot de violences et de massacres dont nous sommes trop souvent les victimes en France.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Le Livre Vert du C2DS

    Nous portons à votre connaissance, en « Fichier Joint », le MANIFESTE que le ...

    Expérimenter c’est bien, mais étiqueter c’est mieux

    « Expérimenter » n’est pas « étiqueter » de même que « tricher » n’est pas « jouer »… Suite à un ...

    tva produits bio

    TVA et produits bio

    Et si on supprimait la TVA sur les produits « bio » ? C’est une question qu’on ...