Un seul dispositif de récolte pour capter deux sources d’énergie. Est-ce possible ? ….

    Un seul dispositif de récolte pour capter deux sources d'énergie. Est-ce possible ? ....Futjisu Laboratories est en train de développer un générateur hybride d’électricité capable de récolter l’énergie à la fois dans la chaleur et dans la lumière. Une opération alchimique ? En tout cas un beau cadeau technologique pour les capteurs médicaux et de surveillance de l’environnement.

    A remarquer dans le magazine « Industries et Technologies » du 13 décembre 2010 un article de Ridha Loukil sur un sujet qui intéresse vivement le monde de la santé.

    Fujitsu Labatories au Japon, a développé un générateur hybride d’électricité capable de récolter l’énergie à la fois dans la chaleur et dans la lumière. Une innovation prometteuse pour les applications de capteurs médicaux et de surveillance de l’environnement.

    La récolte de petites quantités d’énergie dispersée dans l’environnement (Energy Harvesting en anglais) suscite un grand développement, partout dans le monde. Ce nouveau dispositif, parce qu’il est hybride, permet de tirer de l’énergie à partir de deux sources distinctes, alors qu’auparavant la combinaison de deux dispositifs individuels était nécessaire.Un seul dispositif de récolte pour capter deux sources d'énergie. Est-ce possible ? ....

    Il permet aussi de réduire les coûts ce qui ouvre la voie à l’utilisation généralisée de dispositifs de récolte d’énergie. Autre avantage : les besoins en câblage électrique ou en remplacement de la batterie sont supprimés ce qui facilite une alimentation aisée des réseaux de capteurs médicaux et de détecteurs dans des applications difficiles d’accès ou éloignées des prises électriques.

    Les détails de cette technologie ont été présentés lors de la conférence IEDM 2010 (International Electron Devices Meeting), l’événement sur les recherches en électricité, qui s’est déroulé à San Franciso (Etats-Unis), du 06 au 08 décembre 2010.

    Comment cela fonctionne-t-il ?

    Ridha Loukil nous l’explique :  » L’énergie récoltée dans la lumière ambiante, les vibrations, la chaleur, les ondes radio, etc. est infime par rapport à ce qui est disponible à partir de centrales électriques ou de batteries. D’où l’intérêt d’exploiter plusieurs sources simultanément, par exemple la lumière et la chaleur, ou la lumière et les vibrations – afin de recueillir une quantité suffisante d’électricité pour une utilisation pratique. Jusqu’ici, ce besoin était rempli en combinant différents types de dispositifs. Une solution pénalisante en termes de coût et d’encombrement.

    Le prototype développé par Fujitsu Laboratories combine deux procédés de conversion énergétique : un mode photovoltaique pour la conversion de la lumière en électricité et un mode thermodynamique pour la conversion de la chaleur en électricité. Mais il s’appuie sur un dispositif semiconducteur commun qui, grâce à un circuit électronique, fonctionne sur l’un ou l’autre des deux modes. Le semiconducteur en question utilise un matériau organique spécialement développé pour l’occasion et qui offre l’avantage d’être bon marché.

    Cette technologie peut se décliner en bracelet médical pour le contrôle de conditions physiologiques telles que la température corporelle, la pression artérielle ou le rythme cardiaque, et ceci sans batterie, ni câblage électrique. Le dispositif utiliserait la chaleur du corps, la lumière ambiante ou les deux à la fois pour subvenir aux besoins en courant du capteur. Autres applications potentielles : la détection environnementale dans les zones isolées pour les prévisions météorologiques, où il serait difficile de remplacer les piles ou de tirer des lignes électriques. »

    Et elle conclut :  » Fujitsu Laboratoires poursuit le développement de cette technologie afin d’en augmenter les performances et d’en améliorer la fiabilité. Objectif : la commercialisation à l’horizon de 2015. »

    Heureuse perspective qui trouvera un écho dans ce blog le moment venu.

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Le Centre Inter Générationnel Multi Accueil (CIGMA) se barde de cuivre !

    Un projet pionnier dans la prévention des maladies nosocomiales Le Centre Inter Générationnel Multi ...

    Le scandale des médicaments périmés, lâchés dans la nature.

    Le réseau Cyclamed est destiné à détruire les médicaments stockés et périmés par les ...