Un « village gaulois » original pour défier la maladie et la souffrance.

    Un "village gaulois" original pour défier la maladie et la souffrance.Voici une initiative qui nous paraît très louable car elle unit l’esprit de solidarité à une préoccupation écologique et sociale dénuée de toute arrière pensée politique.

    La Fédération française du bâtiment, à l’occasion du 25ème anniversaire du Téléthon,  a décidé d’offrir quatre maisons du « Village Répit familles »  à l’Association française contre les myopathies. L’objectif consistant à accueillir et soulager les parents des malades.

    Il s’agit de maisons à ossature bois, préconstruites en atelier,  qui ont fédéré toutes sortes de bonnes volontés. Elles s’intégreront à un petit « Village Répit famille »  baptisé La Salamandre, en bordure d’une forêt du Maine et Loire, près d’Angers qui est né de la volonté de l’Association française contre les myopathies (AFM).

    Christian Cottet, président de l’AFM, présente ainsi ce projet généreux : « Il permet aux personnes en situation de très forte dépendance et à leur entourage de souffler à proximité immédiate d’un environnement médical et paramédical. [Les soignants] peuvent soutenir les aidants familiaux pendant leur séjour ».

    Une course contre la montre

    Quatre logements étaient déjà disponible, près du pôle de santé « Yolaine de Kepper » pour les myopathes. Mais l’offre ne pouvait plus répondre à la demande. C’est ce qui  a incité l’AFM à consacrer un budget de 600 000 euros, pour construire quatre logements supplémentaires à l’occasion du Téléthon 2011. A noter la célérité qui a présidé à la résolution des problèmes techniques et administratifs. C’est ainsi que le permis de construire a été délivré par la mairie en quatre jours au lieu des quatre mois habituels. Quant au défi technique il a été résolu dans le même esprit puisque les bâtiments ont été pratiquement achevés en quatre mois.

    Une solidarité en acte

    On se plaît à souligner la haute valeur sociale du projet puisque l’ensemble des acteurs a travaillé dans une parfaite synergie. Certaines personnes allant jusqu’à sacrifier leurs congés pour tenir les délais, la date butoir étant celle du lancement du Téléthon. «Il fallait faire très vite, confirme Régis Rousseau charpentier/menuisier et président de la FFB Mayenne. A retenir aussi « la convivialité et l’ambiance chaleureuse » remarquées par les participants de tous niveaux. Et les résidents n’ont pas manqué d’apporter leur pierre au chantier en venant encourager et motiver les ouvriers. « Chacun a l’impression de faire une bonne action » se réjouit un responsable du chantier. En notre époque de cynisme et d’individualisme exponentiels, cette expression – une « bonne action » – a de quoi réjouir les cœurs bien placés.

    Une croix qu’on porte à plusieurs…

    L’accompagnement des malades par leurs familles est très lourd. Et les choses ne s’arrangent pas avec le temps, car les maladies en question sont incurables alors que les malades gagnent en espérance de vie. Ce qui conduit à l’observation tragique que le handicap s’accentuant avec le temps et se prolongeant, la contrainte pèse d’autant plus sur les épaules des accompagnateurs.

    Il faut alors faire face à des épisodes d’épuisement et de rupture subis par les familles et on comprend que dans ce contexte si difficile,  ces « Village Répit Famille », sont les bienvenus qui leur permettent de décompresser tout en pouvant compter sur le dévouement du personnel soignant. Chacun y trouve donc son compte.

    Le Théléthon du 2 décembre n’est qu’une étape, car, à terme l’objectif serait de construire un mini « Center Parc » d’une quinzaine de logements, complété par un centre de balnéothérapie. A condition de trouver les financements nécessaires.

    Primum-Non-Nocere, souhaite bon courage et plein succès à tous les initiateurs de ces généreux projets.

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere,

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Ressources en eau (annexe de la page 186 du livre « Hippocrate, au secours !))

    Rapport mondial des Nations Unies, fort alarmiste, sur la mise en valeur des ressources ...

    Bisphénol A et DEHP définitivement mis hors circuit par le Sénat : bon vent !

    Sur la proposition de Gérard Bapt le Sénat vient d’adopter définitivement et à l’unanimité ...

    Budget de fonctionnement des ARS (annexe de la page 41 du livre « Hippocrate, au secours !)

    Détails relatifs au budget de fonctionnement des agences régionales de santé (ARS). http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/agences-regionales-sante-nouvelle-gouvernance-du-secteur-sanitaire-medicosocial.html