Une certification internationale HQE : CERTIVEA

    Une certification internationale HQE : CERTIVEACertivéa vient de lancer officiellement la certification HQE à l’international en choisissant Bruxelles. Cette certification est destinées aux bâtiments non résidentiels. Elle a d’abord été testée et développée sur des chantiers pilotes tant dans certains pays d’Europe qu’en Afrique du Nord.

    Cette nouvelle certification repose sur quatre points clés qui la distinguent d’autres labels internationaux comme LEED, BREAM, DBNB et qui concernent :

    –         l’énergie – l’environnement – santé – confort.

     Avec des adaptations possibles pour chaque pays.

    Certivéa, filiale du CSTB, possède une grande expérience en la matière puisqu’elle a déjà à son actif plus de 1.000 opérations couvrant 13 millions de M en France.

    Elle s’ouvre maintenant à l’international grâce au référentiel générique développé depuis 2011 qui permet de s’adapter aux réglementations des pays intéressés, quel qu’il soit et quelle que soit sa zone géographique, sa culture et ses traditions de construction.

    Ainsi, réglementations en termes d’accessibilité, normes parasismiques, performance énergétiques et environnementales participent de la certification suivant les cas. Ouverte à toute forme de technologie adaptée, essentiellement préoccupée de performances, prenant en compte l’exploitation du  bâtiment sur l’ensemble de sa durée de vie, Certivéa a mis au point un « principe d’équivalence » qui permet de respecter le contexte local.

     Comme d’autres certifications, Certivéa est basée sur quatre thèmes majeurs détaillés plus haut mais parmi lesquels la santé et le confort témoignent de la priorité accordée à la qualité de vie manifestée par le label.

    Quatorze indicateurs sont soigneusement analysés : relation du bâtiment avec son environnement, choix des produits et procédés de construction, gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets, confort hygrométrique, acoustique, visuel et olfactif, qualité sanitaire des espaces, de l’air et de l’eau….

    Les quatre points clés sont associés à cinq niveaux de classement chacun ce qui débouche sur une classification à « l’étoile » comme pour l’hôtellerie : de 4 au maximum…à zéro étoile = 5 niveaux !

    La classification s’établit ainsi : HQE « Pass » (pas d’étoile) HQE « Bon (1 à 4 étoiles) HQE « Très bon » (5 à 8 étoiles) HQE « Excellent » (9 à 11 étoiles) HQE « Exceptionnel » (à partir de 12 Etoiles).

     Bonne chance à Certivéa qui nous paraît représenter une excellente initiative française à l’international.

    Olivier TOMA – Primum-Non-Nocere

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    On soufflera de moins en moins de bougies aux USA

    L’espérance de vie en diminution pour les américains ! Selon une dépêche de fr.novopress.info ...

    Payez ! Et vous serez contaminés…..

    Les « boues rouges » ce n’est pas que pour la Hongrie.  En France nous comptons ...

    La potion amère de Standard & Poor’s pour rétablir la « santé » des pays du G20

    Standard & Poor’s envisage de déclasser ceux des gouvernements du G20 qui ne parviendraient ...