Une menace bactériologique de plus ?

    bactérieA Los Angeles on a enregistré deux décès qui pourraient être liés aux effets d’une « super-bactérie » résistant aux antibiotiques.
    Indépendamment des inquiétudes que cette éventualité fait peser sur le long terme, on craint, à court terme, pour la vie de 200 patients susceptibles d’avoir été contaminés.
    D’autant que 7 patients sont d’ores et déjà contaminés, dont les deux décédés évoqués ci-dessus.

    L’origine de la contamination serait liée à l’utilisation d’instruments chirurgicaux mal désinfectés et pollués par des « entérobactéries résistantes aux carbapénèmes (CRE) ». Rappelons que ces derniers sont des antibiotiques utilisés comme dernier recours en raison de leur puissance. Cependant, ces dernières années on constate que les bactéries très dangereuses auxquelles on les réservait dans les hôpitaux où, par définition, les patients disposent d’une défense immunitaire affaiblie, offrent une résistance plus grande aux antiobiotiques qui leur sont opposés.

    Comme toujours dans ces cas là « on enquête ». L’hôpital Ronald Reagan a lancé une enquête interne. Elle révèle que les instruments chirurgicaux en cause ont été « utilisés pour des procédures d’endoscopie afin de diagnostiquer ou de traiter des maladies du pancréas ou de la vésicule biliaire ». Bien sûr ces instruments ont été retirés et on a renforcé le système de décontamination.
    De plus, pour couvrir les risques sur la période qui va d’octobre 2014 à janvier 2015 inclus, on a distribué des kits de tests à domicile aux 179 patients traités, et donc susceptibles d’avoir été contaminés.
    Mais on apprend qu’au-delà des cas signalés plus haut, on craint la contamination par cette même « super-bactérie » de 70 patients de l’hôpital Cedars-Sinaï en la même ville de Los Angeles.
    En fait, d’après une étude de l’International Business Times, ce serait 23 000 personnes qui, au total, décèderaient chaque année aux Etats-Unis sous l’action de ces « super-bactéries » !
    Croisons les doigts et remarquons, une fois de plus, que les antibiotiques sont loin de constituer cette panacée universelle censée nous dispenser de toute précaution et de toute responsabilité en matière de prophylaxie.

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    urine ressource naturelle

    Urine, ressource naturelle

    Le nouvel or noir désormais est jaune : l’urine, ressource naturelle.   Ce n’est pas ...

    PRSE en Nouvelle-Aquitaine

    PRSE en Nouvelle-Aquitaine

    Le Comité d’Animation de la Nouvelle-Aquitaine invite les personnes à venir nombreux découvrir le ...