Urine, ressource naturelle

    urine ressource naturelle

    Le nouvel or noir désormais est jaune : l’urine, ressource naturelle.

     

    Ce n’est pas une plaisanterie, il s’agit même d’une démarche très sérieuse mise en œuvre par Toopi-Organics.

     

    De quoi s’agit-il ?

     

    Rien moins que de transformer l’urine en ressource pour l’agriculture et l’industrie.

    Car l’urine humaine n’est pas un déchet, même si on la considère comme telle de manière unanime.

    De plus son mode d’élimination actuel – le tout-à-l’égout – pose problème pour les stations d’épuration et compromet la gestion durable de la ressource en eau. De plus sa teneur en azote et micropolluants favorise le développement d’algues et la perturbation hormonale des poissons.

    Ça, c’était la vision négative que nous pouvions avoir hier car aujourd’hui il en est tout autrement et on peut dire que nos positions vont devoir s’inverser.

     

    Lire aussi : compostage des couches pour bébés, les perspectives.

     

    Les bienfaits de l’urine humaine.

     

    Ils résident dans son potentiel de fertilisation parfaitement démontré en agriculture.

    A l’instar des urines animales elles peuvent être utilisées par les exploitants agricoles.

    Elle est tout aussi riche en azote, phosphore et potassium : triptyque NPK jugé essentiel dans les procédés de fertilisation des sols et des cultures.

    De plus, l’urine humaine, par ses qualités ainsi reconnues, constitue un vrai recours pour éviter les fertilisants chimiques qui contraignent à l’exploitation minière et à l’extraction pétrolière.

    Ce qui, de nos jours, a très mauvaise presse et à juste raison.

     

    Forte de ces constatations, la start-up Toopi-organics s’est implantée en Gironde et a déjà levé un million d’euros à Langon pour développer les procédés évoqués ci-dessus.

    On peut découvrir son projet ici.

     

    Après l’urine, les fèces ?

     

    Mais la mise en ressource des déchets humains ne s’arrête pas là et nous vous communiquons un autre lien qui vous permettra de découvrir un nouvel eldorado : celui de la transformation des fèces humains en biogaz.

    Tout ce qui est naturel ne saurait nous être étranger, pourrait constituer la devise de PNN.

    Aussi vous souhaitons-nous, bonne découverte…et bon appétit.

     

    Olivier TOMA – PRIMUM-NON-NOCERE

    • Voir les commentaires

    Vous pourriez aimer aussi

    Nanoparticules (annexe de la page 94 du livre « Hippocrate, au secours !)

    Rapport « Les effets sur la santé reliés aux nanoparticules » de l’IRSST, l’Institut de recherche Robert-Sauvé ...

    La chasse aux bactéries est ouverte dans les aéroports allemands

    La chasse aux bactéries est ouverte dans les aéroports allemands

    Les bactéries présentes dans les sanitaires d’aéroports allemands ont du mouron à se faire. ...

    obésité infantile pollutions

    Les liens entre la pollution et l’obésité infantile

    La pollution sous toutes ses formes favorise l’obésité de nos enfants. Les dernières études ...