Les animaux thérapeutes hospitaliers.

    Les animaux thérapeutes hospitaliers.

    C’est le cas au CHU de Dijon qui organise des séances de zoothérapie depuis septembre 2011, à l’intention des petits malades souffrant de cancer ou de graves maladies du sang et hospitalisés à l’unité d’hémato-oncologie.  Une initiative tout à fait originale en France qui sera, nous l’espérons, suivie par de nombreux autres établissements hospitaliers.

    Quelle forme prennent ces séances avec les animaux?

    On rassemble « un petit chinchilla blanc appelé  Pépette, un petit chien baptisé Guiness, trois lapins, deux cobayes et deux hamsters » dans la bibliothèque du centre hospitalier aménagée pour les recevoir à raison de deux rencontres pas semaine avec les enfants.
    Ceux-ci, ainsi que leurs familles, se réunissent pour des séances de zoothérapie très attendues par les petits malades. Ils peuvent caresser les animaux, leur donner à manger et oublier leurs maladies le temps de la rencontre avec leurs petits amis à quatre pattes. Dont on se doute qu’ils font l’objet d’un « suivi vétérinaire renforcé ».

    Toutes les recherches menées à l’échelle internationale ont prouvé l’influence heureuse que les animaux pouvaient exercer sur les malades, adultes ou enfants, en les aidant à se rétablir. Ce sont ces recherches qui sont à l’origine de la création de  l’Association de Zoothérapie de Côte d’Or (AZCO) qui a ainsi lancé ce programme baptisé  » Caresses d’un sourire », premier de ce type en France.

    Autres initiatives

    A signaler que si le CHU de Dijon s’est révélé pionnier en la matière, nous trouvons des initiatives semblables

    Olivier Toma

    • Voir les commentaires